Ces dernières saisons, les plus gros espoirs argentins avaient l’habitude de sortir des académies d’autres clubs que Boca et River, qui semblaient avoir légèrement perdu la main mise en termes de formation tout en formant tout de même des joueurs du calibre de Cristian Pavon ou Exequiel Palacios. Le Racing a par exemple sorti des joueurs comme Lautaro Martinez ou Rodrigo De Paul ces dernières années, pendant que Vélez a formé des pépites comme Maximiliano Romero ou Santi Caséres. Mais du côté de Boca, on semble très enthousiaste quant à l’avenir d’un joueur : Agustín Almendra, symbole du renouveau du club de la capitale aux côtés du défenseur Leonardo Balerdi (19 ans).

Le milieu de terrain de 18 ans, né en 2000, année la plus glorieuse de l’histoire du club pour certains avec une victoire en Libertadores et en Coupe Intercontinentale, s’est déjà imposé comme un joueur indispensable de la formation entraînée par Guillermo Barros Schelotto. Titularisé à 7 reprises en 11 journées de championnat cette saison, le capitaine de l’équipe U20 de l’Albiceleste fait partie des meubles depuis ses débuts en avril. Chez les Xeneizes, on le compare déjà à une légende du club : Juan Roman Riquelme. Et pour cause, Almendra est un joueur particulièrement doué balle au pied. Utilisé en tant qu’enganche, sorte de 8 avec énormément de responsabilités dans l’élaboration du jeu - mais aussi capable de jouer sur le côté droit - le natif de San Francisco Solano, ville de la banlieue de Buenos Aires, brille par sa conduite de balle et sa frappe de balle.

Le nouveau Riquelme ?

Distribution, leadership et facilité à briser des lignes lui permettent de porter l’équipe sur le dos, et c’est régulièrement le joueur de Boca qui termine les rencontres avec le plus de ballons touchés et le plus de ballons récupérés. En somme, Almendra est un sacré milieu de terrain, complet comme on en fait plus, et il est aussi comparé à Paul Pogba par certains spécialistes. Le droitier semble justement avoir un profil un peu plus travailleur que l’ancien du Barça et de Villarreal, un point essentiel quand on sait que l’ancienne gloire xeneize a eu du mal en Europe à cause de ses lacunes dans le travail défensif. Sa maturité et son volume de jeu lui ont par exemple valu de s’entraîner avec l’équipe première de Boca dès ses 16 ans, et d’avoir intégré l’équipe titulaire sans même passer par une période d’adaptation.

Et forcément, les prestations d’Almendra ne laissent pas insensibles les plus grosses écuries européennes. L’été dernier, on parlait d’un intérêt du FC Barcelone, qui l’avait notamment supervisé lors du tournoi de l’Alcudia, remporté par la sélection argentine U20 en fin de saison dernière. Manchester City a aussi été annoncé comme un prétendant sérieux, mais maintenant, c’est Valence qui semble être en pole position pour s’offrir ses services. D’ici un éventuel départ vers l’Europe lors des prochains mercatos, Almendra devra continuer à confirmer et le prochain objectif sera probablement une convocation en équipe première de la sélection argentine...