« Le début rêvé en sélection. Il a formé un bon duo avec Acuña sur le flanc gauche, dans un 3-4-3. Il a créé du danger et, en fin de match, il a inscrit le but de l’égalisation ». C’est ainsi qu’Olé salue la performance de Lucas Ocampos (25 ans) ce mercredi soir lors d’Allemagne-Argentine (2-2, amical). Le quotidien sportif argentin a accordé la note de 7/10 à l’attaquant du Séville FC, entré en jeu en seconde période.

L’ancien Marseillais, buteur opportuniste pour ses premiers pas en sélection, était évidemment aux anges en fin de rencontre face aux journalistes présents. « Je n’ai pas de mots, c’est un début de rêve. J’ai beaucoup travaillé pour arriver jusqu’ici et ça a payé. Je suis plus que content », a-t-il lâché en zone mixte. Considéré, avec Lucas Alario, comme l’un des artisans du sursaut argentin sur la pelouse de Dortmund, le n° 24 d’un soir a savouré.

Scaloni a apprécié

« Nous avons fait preuve de caractère, car à 2-0 à la pause, ce n’était pas facile. Mais nous avons su renverser la vapeur avec du caractère et nous avons réussi à égaliser. C’est un résultat important pour le groupe et pour tout le monde », a-t-il confié. Lionel Scaloni, s’il ne l’a pas cité à proprement parler, a souligné l’impact des joueurs entrés sur la pelouse lors du second acte.

« L’important, c’est que nous avons su changer et lire le match. Nous avons prouvé qu’il y a des joueurs capables de porter ce maillot. Nous savions que nous pouvions jouer de cette manière », a-t-il expliqué en conférence de presse d’après-match. Le natif de Quilmes, auteur d’un bon début de saison en Liga sous les ordres de Julen Lopetegui, a marqué des points, en l’absence de cadres tels qu’Angel Di Maria. Suffisamment pour revenir pour les prochains rendez-vous de l’Albiceleste ?