« San Lionel ». Pour parler de la rencontre Argentine-Venezuela (3-0) d’hier soir, le quotidien sportif argentin Olé n’y va pas par quatre chemins et salue la nouvelle prestation XXL de Lionel Messi. « Il n’y a qu’un tel Messi pour faire un peu d’ombre au Pape François », s’est même permis le journal. Clarin n’est pas en reste. « Messi est la lumière et il a illuminé la pelouse du Monumental », peut-on lire, preuve que la Pulga a donné beaucoup de plaisir à ses supporters ce vendredi.

Double passeur décisif et buteur sur penalty, le joyau du FC Barcelone a été de tous les bons coups. Et le public présent au stade le lui a bien rendu, scandant son nom, symbole de la réconciliation longue à se dessiner. « La sélection joue pour Messi et Messi joue pour la sélection. Profitons en », résume parfaitement Olé. Le n° 10, lui, a préféré se concentrer sur son objectif en zone mixte.

« Il était important de gagner, peu importe qui marque ou fait les passes. L’important c’est que la sélection continue à avancer, en prenant les trois points à chaque fois. Nous nous rapprochons de l’objectif, il faut continuer comme ça », a-t-il lancé, saluant par ailleurs le travail de Gonzalo Higuain, auteur d’un doublé. Grâce à ce succès, l’Argentine se rapproche un peu plus du Mondial 2014 au Brésil.

Première de la zone Amérique du Sud avec 23 points, la sélection albiceleste possède 4 longueurs d’avance sur son dauphin, la Colombie, et 10 sur l’Uruguay, quatrième. Lionel Messi, lui, n’est plus qu’à deux réalisations du record de Diego Maradona en sélection (32 contre 34). De quoi entrer un peu plus dans le cœur des Argentins.