Le célèbre Tournoi de Montaigu a débuté ce mardi 16 avril. L’occasion pour Marco Torres, défenseur central de l’AS Nancy Lorraine, de disputer sa première compétition avec les U16 du Portugal, lui qui avait participé à deux rassemblements à Lisbonne, en septembre et en octobre. Thomas Leyssalles, un de ses anciens formateurs au FC Rouen, est revenu sur cette trajectoire ascendante pour Foot Mercato.

« Je l’ai eu une saison en U13 au FC Rouen, avec la génération 2003. Il a toujours été en avance morphologiquement, il avait un gros gabarit (1m88 aujourd’hui). On a essayé de le faire travailler sur la technique et le jeu. Il était performant dans les duels, déjà assez dur sur l’homme », s’est-il rappelé, évoquant surtout un axial très à l’aise balle au pied, avec une qualité de relance au-dessus de la moyenne.

Déjà des clubs allemands et portugais sur les rangs

« Marco montrait déjà une bonne relation avec le ballon, une très forte qualité de passe au sol ou en jeu long. Ses passes au sol cassaient déjà des lignes sur 20-30 mètres en U15. Il a une variété de qualité sur sa relance. Sa technique était très intéressante pour son âge. Il avait fait beaucoup de futsal, ça avait été bénéfique pour lui. Il est très à l’aise avec le ballon, des deux pieds », s’est-il souvenu. Aujourd’hui, le jeune de 16 ans évolue avec les 17 ans Nationaux de l’ASNL.

Et s’il n’est qu’en première année, il a convaincu le staff de miser régulièrement sur lui pour les matches de championnat de la catégorie. Selon nos informations, plusieurs écuries allemandes et portugaises de premier plan ont un œil sur lui. Le club au chardon, qui a su l’attirer dans ses filets avant Le Havre, Caen ou encore Troyes qui s’étaient un temps positionnés sur lui, couve ce talent au potentiel certain et dont la qualité de relance promet.