Auteur d’une préparation compliquée, le Real Madrid voulait reprendre des couleurs face au Red Bull Salzbourg. Défaits par le Bayern Munich (3-1), l’Atlético de Madrid (7-3) ou encore Tottenham (1-0), les Merengues ont toutefois battu Fenerbahçe (5-3) et Arsenal aux tirs au but (2-2, 3-2). Le bilan était donc plutôt négatif pour la Casa Blanca au moment d’affronter les Autrichiens. Ces derniers ont d’ailleurs plutôt bien débuté en championnat avec des victoires contre le Rapid Vienne (2-0) et Mattersburg (4-1). Pour ce match, Zinedine Zidane optait pour un 3-5-2 assez expérimental. En défense, Eder Militao était associé à Sergio Ramos et Raphaël Varane. Toni Kroos et Isco soutenaientle duo Karim Benzema-Eden Hazard. De son côté, le Red Bull Salzbourg évoluait dans un 4-4-2 avec le Français Antoine Bernéde et les jeunes Dominik Szoboszlai et Erling Braut Haland.

Le début de match était assez brouillon et les deux équipes se distinguaient davantage sur le plan physique que technique. Les fautes se succédaient rapidement, mais c’est bien le Real Madrid qui prenait le match en main. Lancé en contre-attaque, Eden Hazard se montrait tout d’abord brouillon (11e). Il initiait ensuite une belle occasion suite à une talonnade de Marcelo. Son centre filait au second poteau pour Karim Benzema mais Cican Stankovic s’interposait devant le Français (13e). Salzbourg réagissait dans la foulée avec une frappe d’Erling Braut Haland contrée en corner par Raphaël Varane (18e). Homme fort de ce début de match, Eden Hazard trouvait finalement la faille. Servi par Karim Benzema lors d’un contre, le Belge partait de la gauche et repiquait dans l’axe avant de frapper. Suffisant pour crucifier le portier adverse (1-0, 19e). Mieux au fil des minutes, le Real Madrid montrait quelques séquences intéressantes et davantage d’automatismes.

Un duo Hazard-Benzema plutôt intéressant

Toutefois, les lacunes défensives persistaient. Andreas Ulmer centrait pour Takumi Minamino qui se manquait à deux mètres des cages (27e). Les Autrichiens montaient en régime et mettaient davantage de pression dans la moitié de terrain adverse. Le Real Madrid tenait bon. Mieux, quelques combinaisons intéressantes entre Isco et Karim Benzema (34e et 38e) avaient lieu dans la surface madrilène. Mais le dernier cité montrait davantage de complémentarité avec Eden Hazard. À la baguette, le Français lançait le Belge qui effaçait Jérôme Onguéné avant de buter sur le gardien adverse (39e). Isco voyait ensuite sa tête filer au-dessus du cadre (41e). La situation n’évoluait plus jusqu’à la mi-temps. Le moment choisi par Zinedine Zidane pour opérer à quelques changements. Federico Valverde entrait notamment en jeu. De son côté, le coach de Salzbourg, Jesse Marsch modifiait l’intégralité de son onze ou presque.

C’est donc tout naturellement que les deux équipes balbutiaient un peu dans un premier temps. Finalement, Salzbourg faisait parler la poudre. Parti plein axe, Patson Daka se présentait à l’entrée de la surface adverse et frappait fort. Sa tentative passait juste au-dessus des cages de Thibaut Courtois (59e). Mieux dans ce second acte que le Real Madrid, la formation autrichienne se montrait plus entreprenante et se rapprochait souvent de la surface adverse. C’était néanmoins insuffisant pour mettre un danger de tous les instants malgré quelques incursions (61e, 66e et 71e). Le rythme baissait suite aux nombreux remplacements. Le score n’évoluait malgré de faibles tentatives. Avec cette victoire 1-0, le Real Madrid reprend confiance. Les Merengues termineront leur préparation estivale dimanche face à l’AS Roma.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10