Qu’il est bien loin le temps où Raheem Sterling (24 ans) suscitait les railleries des observateurs sous le maillot de l’Angleterre. Une période révolue durant laquelle l’ailier de Manchester City était stigmatisé pour son manque de réalisme dans la zone de vérité. Et comme souvent, les statistiques constituent le juge de paix dans ces situations. Et celles-ci demeuraient inquiétantes pour ne pas dire plus il y a encore quelques mois. Ainsi, le natif de Kingston n’avait trouvé qu’à deux reprises le chemin des filets en quarante-cinq sélections.

Un bilan désastreux pour un joueur au potentiel si important et surtout si décisif avec City. Mais Sterling s’est littéralement métamorphosé ces dernières semaines sous la tunique des Three Lions, pour devenir un des tauliers du onze façonné par Gareth Southgate. Ainsi, lors de ses sept dernières sélections, le principal protagoniste a marqué à sept reprises. Son match face à la Bulgarie samedi (4-0) matérialise parfaitement le nouveau costume endossé par Raheem Sterling : celui de l’homme qui sait tout faire. Passeur pour Harry Kane puis buteur, l’ailier gauche a constamment déstabilisé l’arrière-garde bulgare par ses accélérations meurtrières mais aussi par son aisance technique.

Raheem Sterling enfin réaliste avec l’Angleterre

Une libération pour le joueur de Manchester City qui parvient enfin à rendre des copies aussi propres que celles rendues avec les Citizens en Premier League. Car sous les ordres de Pep Guardiola, ses statistiques ne souffrent d’aucune contestation. Depuis la reprise du championnat anglais, l’ancien de Liverpool a déjà inscrit cinq réalisations. Lors du précédent exercice, Sterling avait marqué à dix-sept reprises et distillé douze passes décisives. L’intéressé possède une part prépondérante dans le nouveau titre de champion acquis par City. Il fallait désormais changer de dimension avec l’Angleterre. Le peuple anglais attendait cette métamorphose avec une impatience non dissimulée.

Ces derniers sont désormais récompensés, tant l’attaquant enfile les buts comme des perles. Ultime preuve de cette transformation, aucun de ses 52 ballons face à la Bulgarie n’a été touché dans son propre camp. Une performance XXL saluée comme il se doit par son sélectionneur Gareth Southgate. « Il a réalisé une performance incroyable. Quand nous travaillions avec lui il y a deux ans, il était un joueur dangereux. Mais il n’avait pas encore ce désir ultime de marquer, d’être décisif. Il ne ressentait pas cette frustration qu’un attaquant peut avoir quand il ne marque pas. Je suis heureux pour lui car il est depuis longtemps un des éléments importants de notre équipe. Il récolte maintenant le fruit de son travail, et la reconnaissance publique qu’il mérite », analysait ainsi le sélectionneur britannique. Qu’on se le dise, Raheem Sterling se trouve désormais sur la voie royale avec les Three Lions...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10