« Oui il y a eu la Chine. Je ne l’ai pas vraiment pris au sérieux. Cela manquait beaucoup de professionnalisme. » Il y a quelques jours, au micro de RMC, Pierre-Emerick Aubameyang (27 ans), en pleine forme depuis le début de l’exercice (8 buts en 6 matches de Bundesliga), revenait sur son vrai-faux départ en Chine, au Tianjin Quanjian. Dans les colonnes de Bild, le patron de l’écurie chinoise Yuhui Shu a donné sa version des faits. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le son de cloche est différent.

« Aubameyang serait déjà là si la fédération n’avait pas changé les règles. J’ai parlé avec les dirigeants du BVB avec qui nous étions tombés d’accord pour un transfert. Il voulait aussi venir. Mais, finalement, ça ne s’est pas fait. Malheureusement », a-t-il lancé au quotidien allemand. Pour autant, l’homme d’affaires chinois n’entend pas forcément lâcher l’affaire pour l’attaquant international gabonais du BVB. « Si les règles changent à nouveau, je le recruterai. Je l’aime beaucoup ! Il vaut 65-70 M€. Je paierais ce montant. Il nous aiderait à rendre le club et le championnat encore plus connus à l’international », a-t-il indiqué.

Aubameyang tout proche, Cavani et Costa approchés !

Faute d’Aubameyang, Tianjin s’est rabattu sur Anthony Modeste (29 ans), qui sortait d’une saison canon avec le FC Cologne (25 buts en 34 matches). Mais avant d’opter pour l’ancien Bordelais, l’écurie de Chinese Super League a tenté d’autres coups. « Nous avons discuté avec Diego Costa. Et avec Cavani. Mais ces transferts sont tombés à l’eau pour les raisons que nous connaissons », a-t-il avoué, démentant en revanche la rumeur Karim Benzema, récemment prolongé jusqu’en juin 2021 par le Real Madrid. « Nous n’avons jamais contacté Benzema », a-t-il confié, affichant ensuite toutes ses ambitions pour les prochains mercatos.

« Mon objectif est de faire de mon club le meilleur du monde. (...) Il n’y a pas de limites. Mais, je veux investir avec un sens de la mesure. Dans le sportif et les infrastructures. Nous planifions actuellement la construction d’un nouveau stade, et j’ai engagé l’équipe de design, qui a également conçu des stades aux États-Unis. Sa capacité sera de 50 000 places et il devrait être terminé dans quatre ans », a-t-il conclu. De quoi attirer les stars dont il rêve depuis maintenant plusieurs mois ? L’avenir nous le dira.