Hilal Soudani (Algérie, aujourd’hui au Dinamo Zagreb), Youssef Msakni (Tunisie, aujourd’hui au Al-Duhail) en 2011, Yves Bissouma (Mali, aujourd’hui à Lille) en 2016, Yao Serge Nguessan (Côte d’Ivoire, aujourd’hui à Nancy) en 2016. Le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent, est souvent l’occasion de découvrir de nouveaux joueurs pleins de talents. La dernière édition, qui a vu le Maroc remporter le titre aux dépens du Nigeria en finale dimanche, à Casablanca (4-0), l’a encore prouvé.

Inconnu du grand public au début du tournoi, Ayoub El Kaabi s’est fait un nom au fil des rencontres. Il faut dire que l’attaquant de la Renaissance de Berkane a fait fort puisqu’il a inscrit 9 réalisations en l’espace de 6 matches, effaçant ainsi largement le record précédent appartenant au Zambien Given Singuluma (5 buts). Son bilan aurait pu être encore plus conséquent si les montants n’avaient pas repoussé deux de ses tentatives lors de la finale. Meilleur buteur de la compétition, il s’est également vu remettre le prix de meilleur joueur.

9 buts en 6 matches !

Une ascension fulgurante pour celui qui n’évoluait encore qu’en Ligue 2 marocaine la saison passée ! Après 25 réalisations au compteur avec le Racing Casablanca lors du dernier exercice, son premier au sein du monde professionnel, il a convaincu la Renaissance de Berkane de miser sur lui. Ce dernier ne le regrette pas le moins du monde, puisque le club pointe actuellement à la 5e place du classement de Botola. Sur le plan individuel, le n° 9, à l’aise des deux pieds et performant de la tête, compte lui déjà 6 buts en 12 apparitions.

Un véritable conte de fées pour le natif de Casablanca. Mais ce n’est peut-être pas terminé. Devenu le chouchou du public marocain après son épopée lors du CHAN, il se murmure qu’il pourrait bien convaincre Hervé Renard, sélectionneur des Lions de l’Atlas, de l’emmener avec lui en Russie pour disputer le Mondial (le Maroc figure dans la poule du Portugal, de l’Espagne et de l’Iran). Selon nos informations, plusieurs écuries du Golfe et de Chine sont venues aux nouvelles depuis la fin du CHAN. L’Europe en fera peut-être bientôt de même...