Les quatre cibles d’Everton

Sans entraîneur depuis hier après-midi et le limogeage officiel de Ronald Koeman après la claque subit face à Arsenal (2-5), Everton cherche désormais un remplaçant au Néerlandais. Et ce matin, la presse anglaise s’en donne à cœur joie afin de trouver le nom de celui qui s’assoira sur le banc des Toffees jusqu’à la fin de la saison au moins. Selon le Daily Star, il pourrait s’agir de Ryan Giggs, la figure emblématique de Manchester United. Si l’on en croit le Daily Telegraph, Everton serait prêt à proposer 2,8 millions d’euros à Burnley pour qu’ils laissent partir leur coach Sean Dyche. Marco Silva de Watford serait aussi pisté. Le Mirror Sport, lui, pense que Thomas Tuchel, l’ancien coach de Dortmund, tiendrait la corde pour rejoindre l’Angleterre. Enfin, le Sun Sport va beaucoup plus loin : Carlo Ancelotti serait le premier coach avec qui les dirigeants voudraient discuter. En tout cas, une chose est sûre : on ne manque pas d’idées du côté du club de la Mersey.

Cristiano Ronaldo toujours au sommet

Lundi soir, à Londres, se déroulait la cérémonie de remise des prix des meilleurs acteurs du football par la FIFA pour l’année 2017. Et outre Zinedine Zidane, qui a été désigné entraîneur de l’année après son doublé Liga-Ligue des champions, Cristiano Ronaldo a lui aussi eu droit à une récompense. Désigné joueur de l’année, il fait la une en Espagne et au Portugal. « Madrid est le meilleur », titre AS. Du côté portugais, Record se lâche en criant « ciiiiinq » ce matin sur sa première page. Idem pour A Bola et O Jogo, fiers que CR7 apporte encore une nouvelle fois la lumière sur leur pays.

Le coup de gueule de Mourinho inquiète

Irrité après la défaite des siens sur la pelouse de Huddersfield samedi (1-2), José Mourinho aurait poussé une grosse colère dans le vestiaire après la rencontre. Selon le Sun Sport, il en aurait même jeté son manteau de rage par terre. Mais selon le Mirror Sport, ce coup de sang aurait des conséquences sur les joueurs mancuniens. Ils auraient trouvé le Special One « froid et distant » le lendemain à l’entraînement. Surtout, ils n’auraient pas du tout goûté à la sortie médiatique de leur coach en conférence de presse qui a littéralement taillé son milieu de terrain Ander Herrera. Bref, selon les tabloïds anglais, le choc de ce week-end contre Tottenham dira si tout le monde est passé à autre chose ou si une cassure commence à se former à Old Trafford.