Cet été, Enzo Zidane a signé son retour en Espagne. C’est du côté du Rayo Majadahonda, club de deuxième division espagnole tout juste promu, que l’aîné de la fratrie Zidane a décidé de relancer sa carrière après une demi-saison où il a peu joué à Alavés, puis six mois à Lausanne où il a profité de plus de temps de jeu mais qui se sont conclus par une relégation. Un prêt qui devait donc permettre au joueur de 24 ans de retrouver des sensations dans le pays où il a fait ses gammes. Et de ce côté là, c’est pour le moins réussi, puisque le joueur formé au Real Madrid profite d’un temps de jeu conséquent avec le club de la banlieue madrilène.

Vingt-neuf apparitions - dont vingt-trois en tant que titulaire - en Liga 1 2 3, et des prestations pour le moins convaincantes dans l’entrejeu. Seulement, sa situation est complexe, puisqu’il devrait normalement rentrer à Lausanne, où il est sous contrat jusqu’en 2020, une fois la saison terminée. Mais Marca explique que les plans du joueur ne passeraient pas forcément par un retour en Suisse.

Le Rayo Majadahonda veut conserver Zidane

Effectivement, Enzo Zidane serait très à l’aise à Majadahonda et apprécie son coach, Antonio Iriondo. Et c’est plutôt réciproque, toujours selon le média espagnol. La formation qui dispute ses matchs au centre d’entraînement de l’Atlético souhaiterait donc le conserver. Cependant, tout dépendra notamment du maintien - ou non - du club, qui pointe actuellement à la quinzième marche du classement (la D2 espagnole comporte 22 équipes, les 4 dernières descendent), quatre points au-dessus de la zone rouge. Une nouvelle saison en deuxième division permettrait au club de se renforcer financièrement et d’éventuellement pouvoir conserver Enzo Zidane.

D’autant plus que Lausanne, qui évolue en deuxième division suisse, n’a pas la certitude de retrouver l’élite du football helvète puisque le le club est deuxième et devrait donc passer par des playoffs. Le média précise qu’une saison en D2 suisse ne serait pas envisageable pour Enzo Zidane. Tout dépendra donc du sort des deux clubs, et une relégation du Rayo Majadahonda et une montée de Lausanne pourrait par exemple pousser le natif de Bordeaux à rester en Suisse. D’ici là, Enzo Zidane devra prendre son mal en patience...