Ne pas rester sur une humiliation, tel est le mot d’ordre du côté de l’Equipe de France. Samedi dernier, les Tricolores se sont déplacés à Konya pour affronter la Turquie dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Un match important puisque les deux formations se retrouvaient alors en tête du groupe. Favoris, les Bleus n’ont pas respecté leur rang et se sont fait dominer de la première à la dernière minute par un collectif turc bien huilé. Résultat, une défaite 2-0 et beaucoup de regrets pour la bande de Didier Deschamps. Interrogé en conférence de presse, le capitaine Hugo Lloris a fait part de la réaction du groupe français face à cette déroute : « après une telle performance la première des choses c’est de se remettre en question sur le plan individuel. L’échange est important, ça a été le cas dans le vestiaire et durant le voyage d’hier afin de préparer le match de demain. »

« On était un peu surpris de notre performance, on attendait beaucoup plus, notamment dans l’utilisation du ballon en phase de possession, on s’est fait bousculer dans les duels... on n’a pas su être au niveau et l’adversaire a su se surpasser et a mérité sa victoire » a-t-il poursuivi. Dur, mais réaliste dans son constat, le gardien de Tottenham a ensuite livré sa recette pour réagir au plus vite : « cela passe par les entraînements, l’implication, la concentration, se remettre au travail. Et demain, aborder le match avec un maximum de sérieux. Cela a pu être le cas contre la Turquie, mais à partir du moment où on ne respecte pas les fondamentaux, on n’arrive pas à se faire mal... Ils ont joué le coup à fond. Dans la production, il y a eu pas mal d’erreurs techniques, un manque de prise de décision et responsabilité. On avait du mal à se trouver et on s’est procuré trop peu d’occasions de marquer un but. »

Rebondir contre Andorre

Demain, les Bleus affronteront l’Andorre pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires pour l’Euro 2020. Une victoire face à la 134e nation au classement FIFA permettrait ainsi aux Tricolores de se replacer et même de revenir à hauteur des leaders turcs en cas de défaite de ces derniers en Islande. Néanmoins, Hugo Lloris préfère se montrer méfiant et attend une réaction pour finir au mieux cette saison 2018-2019 : « on s’attend à un match difficile contre une équipe qui ne nous laisse pas d’espaces. C’est à nous d’être tranchants afin de nous créer le match le plus facile possible. Ils laissent très peu de marge à l’adversaire. Sur le terrain, c’est à nous de nous mettre au niveau. On n’a pas la place de jouer relâché, encore plus avec ce qu’on a montré en Turquie. Il faut montrer un autre visage, finir sur une bonne note et ramener les trois points. La motivation doit être naturelle. La France est une grande nation, on a un statut de champions du monde, on ne peut pas l’accepter. A nous de faire ce qu’il faut, dans les mots et sur le terrain. »

Le match des Bleus contre Andorre (demain à suivre à 20h45 sur notre live commenté) c’est également la priorité de Didier Deschamps. Même s’il n’a pas apprécié le comportement de son équipe contre la Turquie, le technicien français estime que le plus important est de faire preuve de caractère et réagir vite : « après le constat, ce qu’il passe en interne regarde les joueurs et le staff. On n’a pas eu trop le temps, on a déjà basculé sur le match qui nous attend. On ne va pas s’attarder sur ce qu’on a mal fait. L’important, c’est le match de demain, dans un contexte différent. » Néanmoins, l’équipe qui affrontera Andorre ne sera pas la même que celle qui a affronté la Turquie. Le sélectionneur des Bleus apportera quelques retouches dans son onze : « cela me semble logique d’amener de la fraîcheur. Je ferai plusieurs changements, indépendamment de la performance de samedi. Avec des réflexions par rapport à la surface de jeu. Mais je ne vais pas faire jouer que les plus petits ! La réflexion est collective, je l’avais annoncé et je ferai des changements. » Toujours en bonne posture pour se qualifier, l’Equipe de France devra néanmoins joindre les actes à la parole afin de se racheter.