Tiémoué Bakayoko n’a pas vécu un début de saison évident. Arrivé en Lombardie, prêté par l’Inter, le milieu de terrain français a mis du temps à faire l’unanimité chez les journalistes et les supporters. Mais aujourd’hui, il est devenu un cadre de l’équipe entraînée par Gennaro Gattuso. On retrouve ainsi le Bakayoko de l’AS Monaco, inépuisable au milieu de terrain, tant dans les tâches défensives qu’offensives.

Et forcément, la question de son avenir commence déjà à se poser, alors que les Milanais souhaitent l’enrôler définitivement. Mais cela s’annonce compliqué, à cause de cette option d’achat de 35 millions d’euros un peu trop élevée pour les Italiens. « Mon avenir... Je n’y pense pas encore. C’est une saison importante pour moi, je vais faire le point en fin de saison. J’appartiens encore à Chelsea, mais je suis heureux à Milan. Pourquoi pas poursuivre mon processus en Italie l’année prochaine ? », confie de son côté le joueur dans un entretien accordé à So Foot.

« Je vais tout faire pour y revenir »

Et forcément, la question d’un retour en Equipe de France commence à se poser. « En tant que français, j’étais forcément très heureux. J’étais un fidèle supporter, j’ai regardé tous les matchs, je l’ai vécu de manière positive même si j’aurais aimé faire partie du wagon. Mais à ce moment-là, je ne méritais pas de faire partie des 23 », a-t-il d’abord expliqué lorsqu’il a été interrogé sur la façon dont il a vécu la dernière Coupe du Monde, remportée par les Bleus.

Il a également expliqué ce qui lui manque pour revenir : « être régulier dans mes performances, être bon à mon poste. Mais ce n’est pas à moi de répondre à cette question, il y a un sélectionneur et un staff qui sont là pour ça. Je vais tout faire pour y revenir, car c’est un objectif ». Didier Deschamps sait donc qu’il peut compter sur Bakayoko s’il estime en avoir besoin pour les prochains rendez-vous des Bleus !