Il y a tout juste 10 jours, Sunderland acceptait de prêter son buteur vedette Asamoah Gyan à Al Ain. Un prêt loin d’être anodin pour les Black Cats, qui vont récupérer dans l’affaire près de 7 M€. Malgré tout, le départ précipité de l’attaquant ghanéen était resté en travers de la gorge de Steve Bruce, qui l’avait raillé publiquement. « Parfois dans le monde du football, des choses incroyables vous déçoivent. Qu’allez-vous faire aux Émirats ? Sans manquer de respect à ce pays bien sûr. Il a été déstabilisé ces dernières semaines, ces derniers mois en étant honnête. Au début, on m’a dit que le Real Madrid le voulait il y a 5 mois, j’ai bien rigolé. Et au final, il finit aux Émirats », avait-il lancé.

Jusqu’alors muet, Gyan s’est enfin expliqué, au micro de CNN. Et il a choisi la voie de la diplomatie, ou de la langue de bois, c’est selon. « Je suis toujours un joueur de Sunderland. Je n’ai eu de problèmes avec personne. Tout est encore OK. Je m’entendais bien avec l’entraîneur. Les gens disent que je suis parti pour l’argent… Vous vous devez d’être heureux. Je ne dis pas que je ne l’étais pas à Sunderland et en Premier League. Mais je devais prendre une décision avec ma famille et ils étaient d’accord avec mon choix et je n’avais plus qu’à partir. Cela m’a aidé, comme cela a aidé Sunderland », a-t-il affirmé.

Et de tresser dans la foulée des louanges à son nouveau club. « Dans la vie, vous devez faire des expériences. Je ne regrette pas du tout ma venue ici, car Al Ain est un grand club et je suis prêt à tout donner. C’est une nouvelle étape dans ma vie. » S’ensuit un couplet sur le championnat des Émirats qui s’améliore d’année en année. Pas sûr que les explications de l’ancien Rennais suffisent à mettre de côté les considérations pécuniaires de ce transfert de dernière minute.