Tout avait très mal commencé pour les clubs français. La terrible défaite du PSG à Madrid (3-1) n’avait pas donné un signal positif aux trois autres clubs engagés en Ligue Europa. Pourtant, la contre-performance de la locomotive française à l’indice UEFA, n’a pas annihilé l’Olympique de Marseille bien au contraire.

Face à un adversaire certes bien moins costaud que l’ogre madrilène, les Phocéens l’ont largement emporté 3-0. Les Olympiens ont été imités quelques heures plus tard par l’OL logique vainqueur de Villarreal au Groupama Stadium (3-1). Dommage que l’OGC Nice ait sombré en seconde période face au Lokomotiv Moscou après avoir mené 2-0.

Malgré tout, les deux victoires en Ligue Europa font du bien à la France, bien ancrée à sa cinquième place. Et ce n’est pas le sursaut allemand qui va l’inquiéter à court terme, et ce, malgré les victoires du Borussia Dortmund face à l’Atalanta (3-2) et celui, plus surprenant, du RB Leipzig sur la pelouse du Napoli (1-2). Dans le reste du classement, c’est le statu quo, le trio infernal Angleterre, Espagne et Italie restant largement en tête de l’indice UEFA.

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2017/18 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 7/12/17 :

- 1. Angleterre 16.785 (6/7)

- 2. Espagne 14.142 (7/7)

- 2. Italie 13.000 (6/6)

- 4. Russie 10.000 (4/5)

- 5. France 9.000 (4/6)

- 6. Portugal 8.166 (3/6)

7. Allemagne 7.285 (3/7)

- 8. Ukraine 7.200 (2/4)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2013 et 2018) :

- 1. Espagne 101.426

- 2. Angleterre 76.319

- 3. Italie 71.916

- 4. Allemagne 68.855

- 5. France 53.915

- 6. Russie 50.782

- 7. Portugal 45.748

- 8. Ukraine 40.333

- 9. Belgique 38.500

- 10. Turquie 35.800