Se partageant les Ballons d’Or depuis trois saisons, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont, de l’avis d’une grande majorité des passionnés de ballon rond, les deux meilleurs joueurs actuels. Il faut dire que les deux hommes ont des statistiques qui plaident très largement en leur faveur, eux qui ont respectivement inscrit 56 et 57 buts en cette année 2011. Des chiffres a priori impossibles à égaler. Et pourtant, avec aussi 56 réalisations à son actif, Aleksandrs Cekulajevs (46 buts en 35 matches de championnat et 10 buts en Coupe) fait plus que résister. Contacté par nos soins, l’attaquant qui a cartonné sous le maillot du club estonien de Trans Narva se présente à vous : « J’ai 26 ans, je suis né à Riga, en Lettonie. Je vis avec ma copine Sermite, et nous avons une fille qui s’appelle Kamila. Sur un terrain, je n’ai pas de caractéristiques particulières, j’ai juste l’instinct du buteur. Je suis un buteur né, qui aime multiplier les appels sur le terrain. L’Estonie est un grand village, les gens ont une mentalité accueillante, comme nous les Lettons ».

Si le championnat estonien n’est pas le plus réputé au monde, inscrire 56 buts reste toutefois la preuve d’un talent certain. Ayant cassé la baraque, le joueur garde malgré tout la tête sur les épaules : « Je ne peux expliquer ce chiffre. Vous savez, je crois qu’on ne peut pas tout expliquer. Je ne m’y attendais pas, même si ce n’est pas la première fois que je marque beaucoup de buts. J’ai juste le malheur d’être originaire d’un petit pays, où les gens ont d’autres priorités que le football, mais j’ai la chance d’être en bonne santé et Dieu merci, c’est la raison pour laquelle j’ai marqué 56 buts. Je suis sûr que si j’avais fait autant en Espagne, en Angleterre, ou en Allemagne, chaque gosse saurait qui je suis. Mais je suis juste Alex de la Baltique, rien de plus ». Loin de se prendre pour un autre, Aleksandrs Cekulajevs espère néanmoins découvrir un autre championnat. Et pourquoi pas la Ligue 1 :

« Mon contrat avec Trans Narva vient de prendre fin. Le monde du football professionnel n’a rien d’amusant. Il y a en ce moment plus de 1100 joueurs sans contrat. Je suis désolé pour mes camarades, je pense à eux. Si j’ai la chance d’être recruté par un grand club, je vais l’honorer en faisant de bons matches, en marquant beaucoup de buts. J’aime le championnat italien pour son authenticité, l’Espagne pour la qualité de son jeu, l’Angleterre pour son tempo et l’Allemagne pour sa ferveur. Jouer en France, ça me plairait, je pense notamment à Marseille et tous ces clubs du haut du tableau. Mes représentants, firsteleven ISM, ont des contacts en France, donc tout est possible. Maintenant que la saison est terminée chez nous, je suis les matches de Ligue 1, les plus gros matches notamment. Mon équipe préférée en France, elle ne fait pas de grandes choses en ce moment mais quand j’étais adolescent c’était une grande équipe, c’est l’AS Monaco ». Avis aux intéressés.