La Coupe d’Europe, le meilleur moyen pour se faire remarquer pour les joueurs évoluant dans des championnats moins huppés. Cristian Ansaldi (24 ans) en est le parfait exemple. Parti au Rubin Kazan durant l’hiver 2008, l’ancien pensionnaire de Newell’s Old Boys s’est montré aux yeux de l’Europe du football grâce au parcours de son club en Ligue des Champions, tenant notamment tête à plusieurs reprises au FC Barcelone. Au fil des saisons, les gros calibres européens (Chelsea, Manchester City, Barça) ont semblé conquis par ses prestations, sans jamais passer à l’action.

L’Olympique Lyonnais était de ces clubs. Selon nos informations, les Gones s’étaient renseignés sur la disponibilité de l’international albiceleste (1 cape) il y a deux saisons de cela, sans aller plus loin. Si les Rhodaniens, qui perdront peut-être cet été un Aly Cissokho pisté avec insistance en Italie (Milan AC entre autres), décidaient de recruter à ce poste, ils pourraient décider de réactiver la piste menant au natif de Rosario, détenteur d’un passeport italien.

En effet, son représentant Pedro Aldave, contacté par nos soins, a indiqué qu’il ne serait pas contre un départ cet été. « Si une bonne offre se présente, Cristian pourrait songer à un départ. La France peut l’intéresser, au même titre que l’Espagne, l’Italie ou l’Angleterre », a-t-il expliqué. Seuls bémols : d’une part, le montant que les Russes risquent de réclamer pour le transfert, et d’autre part, la concurrence qui s’annonce relevée (Liverpool et l’Atlético Madrid se sont déjà positionnés). L’OL et les autres clubs de L1 ambitieux sont donc prévenus.