Klopp taille ses défenseurs

De nouveau battu sur la pelouse de Tottenham (1-4), Liverpool continue de couler au classement. Les Reds sont désormais 9e et loin du Top 4 et de la Ligue des champions. Mais ce qui n’a pas du tout plu à l’entraîneur allemand, Jurgen Klopp, au-delà du résultat, c’est le comportement de ses hommes, notamment ses défenseurs. En conférence de presse, il s’en est pris à eux et surtout à Dejan Lovren, coupable sur le premier but : « si je suis sur le terrain sur le premier but, alors Harry Kane ne peut pas prendre le ballon. Cela n’arriverait pas si j’étais sur le terrain. Le premier but était incroyablement facile à défendre. Tout était mauvais de notre part », fin de citation. Des propos relayés à la une du Sun Sport ce matin et qui vont surement faire du bruit.

Paulo Sousa pour remplacer Montella ?

Le Milan AC est aussi dans la tourmente. Après la défaite subie lors du derby face à l’Inter la semaine dernière, les Milanais ont encore perdu des points à domicile, mais cette fois-ci face au Genoa (0-0). Les Rossoneris ont aussi vu Léonardo Bonucci se faire expulser. Le Milan « explose » pour la Gazzetta dello sport ce matin. Vincenzo Montella est de plus en plus fragilisé notamment face à la situation de plus en plus mauvaise au classement. Les dirigeants du club chercheraient même déjà un remplaçant. Selon le journal Record, ils lorgneraient sur Paulo Sousa, entraîneur portugais qui était à la tête de la Fiorentina de 2015 à 2017.

Everton plongé dans la crise

Outre Liverpool, l’autre club de la ville, Everton, est lui plongé dans la crise. Battus en Europa League par Lyon (1-2), les Toffees ont cette fois-ci été humiliés sur leur pelouse par Arsenal (2-5). Une défaite qui pourrait être la dernière pour Ronald Koeman même si le technicien hollandais se refuse à lâcher prise. Le Mirror Sport s’est même amusé à fusionner les deux équipes de la Mersey en une ce matin. Et en cumulé, hier, Londres, représenté par Arsenal et Tottenham, a battu Liverpool, représenté par le LFC et Everton, 9-3. Une sacrée claque.