« La force de Davide »

Ce lundi, c’est une revue de presse forcément spéciale. Après l’annonce du décès hier de l’international italien Davide Astori, les médias italiens rendent un vibrant hommage dans leurs colonnes. À 31 ans, le joueur de la Fiorentina est décédé subitement d’un arrêt cardiaque en pleine nuit, dans sa chambre d’hôtel, alors que la Viola était en déplacement ce dimanche à Udine pour y affronter l’Udinese Calcio. La Gazzetta dello sport retient « la force de Davide » et demande simplement d’« écouter le silence » qui règne sur l’Italie depuis l’annonce de son décès.

« Violet pour toujours »

Tuttosport de son côté dit « Ciao Capitano », car il était un pilier de cette équipe de la Viola, le capitaine. Le Corriere dello sport rappelle que c’était aussi « un fils, un homme et un père », comme pour montrer que cette tragique nouvelle va au-delà du football. Dans la presse locale, c’est un véritable choc là aussi, « il sera violet pour toujours » résume le Corriere Fiorentino qui signe certainement la plus belle Une du jour avec une photo saisissante d’une petite fille devant un mur qui rend hommage à Davide Astori.

« Loyauté, sobriété et humilité »

Le quotidien transalpin résume également la carrière et la vie d’Astori en 3 mots : « loyauté, sobriété et humilité », titre d’un édito touchant. Enfin, Il Messagero et Il Mattino retracent le parcours de l’Italien, en rappelant que c’était un baroudeur du championnat et que son décès touche énormément de monde, croisé tout au long de sa carrière. En plus d’être formé à l’AC Milan, le défenseur aura notamment porté les maillots de Cagliari, de Cremonese, de l’AS Roma, de la Fiorentina et de la sélection italienne, à 14 reprises.