Le monde choqué par le désastre argentin

Humiliée par la Croatie hier soir (0-3), l’Argentine se réveille ce matin avec la gueule de bois. Elle pourra aussi mesurer l’impact d’une telle défaite dans la presse mondiale. En effet, dans chaque pays le désastre de Messi et ses coéquipiers est relayé. Quand certains compatissent comme Sport qui indique que « Messi ne mérite pas cette Argentine », ou quand le Corriere dello Sport écrit, « Pleure Pulga », d’autre s’en donnent à cœur joie afin de se moquer de la prestation de l’Albiceleste et de son numéro 10. C’est un « fiasco mondial » pour Marca. Le Daily Mail réclame même « un taxi pour Messi » afin qu’il retourne en Argentine. Dur lendemain de défaite pour le pays de Diego Maradona.

Le Brésil jubile du fiasco de l’Argentine

Avant d’affronter le Costa Rica à 14 heures et de sans doute plonger dans un état de stress, les Brésiliens s’en donnent à cœur joie ce vendredi sur la défaite de leur voisin honni. Le quotidien Extra utilise sur sa une le maillot de Lionel Messi pour écrire son titre. Son nom est effacé et son numéro 10 sert à écrire « de mal en pis ». L’humiliation jusqu’au bout. Même chose pour Lance ! qui a apprécié le spectacle. « Quelle danse ! » lâche le quotidien qui a sans doute vibré devant le jeu croate qui a réduit à néant la sélection argentine.

Le Danemark rage contre la VAR

C’est un penalty qui fait beaucoup parler au Danemark. Alors que les Scandinaves mènent, 1-0 contre l’Australie hier après-midi, l’arbitre de la rencontre indique le point de penalty après consultation de la vidéo. Sur celle-ci, il a vu une main danoise après une tête australienne suite à un corner. Cependant, les coéquipiers de Christian Eriksen ne décolèrent pas après cette décision. L’attaquant de Tottenham a notamment indiqué : « le VAR n’est pas encore un système arrivé à maturité. » Une phrase reprise à la une de B.T., un des principaux quotidiens du pays. Comme pour montrer la colère qui domine ce matin.