L’Espagne brille de mille feux

Hier soir, la Roja a sèchement giflé le finaliste de la Coupe du Monde 2018, la Croatie. Vainqueurs sur le score de 6-0, les Espagnols ont brillé avec des réalisations signées Saúl Ñíguez, Rodrigo, Sergio Ramos, Isco, Kalinic (contre son camp) et Marco Asensio. « Bravoooooo », titre le quotidien Marca, avec autant de "o" que de buts. C’était un véritable « récital » pour Mundo Deportivo, « l’avenir est là », s’exclame de son côté le journal Sport. Petite enflammade.

La sensation Asensio

Mais celui dont tout le monde parle c’est Marco Asensio. Si la Roja a inscrit 6 buts à la Croatie, c’est bien grâce à lui. « Asensio en mode étoile », « c’est un leader », « une grande soirée pour Asensio », résument les différents quotidiens du pays. Auteur donc de deux grosses frappes, avec un but et un autre comptabilisé comme un CSC de Kalinic, il a aussi délivré trois passes décisives. La Roja va bien compter sur lui pour revenir sur le devant de la scène internationale.

Rashford, un message pour Mourinho ?

En Angleterre, un seul homme fait la Une des tabloïds aujourd’hui : Marcus Rashford. L’attaquant de Manchester United a libéré les Three Lions hier face à la Suisse (1-0), inscrivant le seul et unique but de la rencontre. Seulement, les quotidiens anglais n’ont que José Mourinho en tête en ce moment. Le coach portugais n’est jamais bien loin. Et comme Rashford manque de temps de jeu avec le club mancunien, les médias y voient là une belle réponse à Mourinho. À tel point que le Daily Star se permet même un petit jeu de mots en transformant son titre sur Rashford, de "more" ("plus") en "mour", faisant évidemment penser au technicien portugais.