Passer des usines Peugeot de Poissy à la Ligue des Champions n’est pas monnaie courante. Mais c’est bel et bien l’histoire d’Adamo Coulibaly, l’attaquant français de Debrecen qui s’apprête à affronter l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions.

Après un passage par la CFA française à Poissy, l’attaquant est vite repéré par quelques formations françaises et étrangères. « Lens, Sedan, et Valladolid s’étaient manifestés », explique le joueur dans les colonnes du Progrès. Mais c’est finalement vers la Belgique qu’il s’envole en 2007. Une saison à St-Trond, qui se termine mal, puis une autre au Royal Anvers. Cet été, les contacts se multiplient, notamment avec Debrecen. Mais l’attaquant hésite à rejoindre le champion de Hongrie. « C’était mon avant-dernier choix et ma première impression était mitigée. Mais, je me suis forgé un caractère et j’ai découvert des gens ouverts et simples ». Bien lui en a pris, car avec déjà 3 buts en 7 matches, il réalise un début de saison idéal.

Et s’il reconnait avoir envie de retourner en France, il espère également donner du fil à retordre aux Lyonnais lors des deux matches face aux septuples champions de France. « Ce n’est plus le Lyon d’avant et notre poule ne m’impressionne pas », annonce-t-il. Lui, en revanche, pourrait en impressionner plus d’un.