Dembélé « déconcerte » le Barça

« Dembélé, un chemin clair-obscur. » Voilà comment le journal catalan L’Esportiu résume le nouveau week-end du Français avec le FC Barcelone. Capable du meilleur face au Séville FC, comme avec son but, mais aussi du pire, comme lorsqu’il a insulté et invectivé l’arbitre de la rencontre qui a dû se résoudre à l’expulser. Une double facette qui « déconcerte » le FC Barcelone, comme le rapporte As ce matin. Cela déconcerte ses coéquipiers, mais aussi la direction du club qui ne sait plus comment faire pour qu’il enchaîne les matches. En effet, le champion du Monde va encore être absent pour les prochaines rencontres puisqu’il sera suspendu. Déjà qu’il revient de cinq semaines d’absence à cause d’une nouvelle blessure... Bref, le cas Dembélé continue de faire parler en Catalogne.

L’ultimatum de MU à Solskjaer

La crise continue à Manchester United. Défaite (0-1) sur la pelouse d’un mal-classé, Newcastle, dimanche, la bande à Harry Maguire est 12e de Premier League et propose un jeu catastrophique qui ne montre aucun signe d’espoir. Les tabloïds ce matin font donc leur une sur le coach du club, Ole Gunnar Solskjaer, plus que jamais sur la sellette. Le Norvégien s’en serait pris à ses cadres après la défaite à St James Park. « Vous allez me faire virer », aurait-il crié dans le vestiaire, selon le Sun. Pour le Mirror, l’ancien supersub de Sir Alex Ferguson fait tout pour garder son poste, mais le manque d’implication des joueurs et les critiques récurrentes des anciennes gloires du club amènent une situation intenable. Selon le Times, le derby d’Angleterre le 20 octobre prochain contre Liverpool serait décisif. Une sévère défaite face au leader invaincu pourrait sonner la fin de l’aventure de Solskjaer à Old Trafford.

Trois pistes pour remplacer Giampaolo à Milan

Malgré la victoire poussive samedi sur la pelouse du Genoa (2-1), le Milan AC est toujours en crise. Le succès à Gènes ne devrait pas sauver Marco Giampaolo, le coach des Lombards, qui devrait prendre la porte durant la trêve internationale. Du moins c’est ce que rapporte la Gazzetta dello Sport ce matin qui croit savoir que c’est Stefano Pioli qui serait en pole position pour prendre la relève. Un contrat de deux ans l’attendrait à San Siro. Néanmoins, d’autres pistes sont étudiées en cas d’échec. Luciano Spalletti, que l’on disait proche dans un premier temps, doit d’abord régler ses problèmes de licenciement avec l’Inter avant d’envisager de prendre un nouveau club. C’est ce que rapporte le Corriere dello Sport ce matin. Pour Record, José Mourinho serait aussi dans les petits papiers, mais le Portugais ne serait pas forcément le premier choix du duo Maldini-Boban.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10