Le début de saison du Bayen Munich n’est pas calamiteux, mais la formation bavaroise a connu une petite crise en ce début de saison. En effet, suite à la prestation indigeste de Corentin Tolisso et de ses coéquipiers lors de la défaite au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain en Ligue des Champions (0-3), l’entraîneur italien du FCB, Carlo Ancelotti, a été démis de ses fonctions. Willy Sagnol a pris la suite pour un intérim qui n’a pas duré bien longtemps.

En effet, les décideurs de la formation allemande ont décidé de rappeler à la rescousse Jupp Heynckes qui a redressé la barre tant en championnat, où le Bayern est premier avec trois points d’avance sur le RB Leipzig, qu’en C1. Mais voilà, le contrat de l’entraîneur de 72 ans prend fin à la fin de la saison et le Bayern Munich ne sait pas encore qui sera son entraîneur pour l’année prochaine même si le natif de Mönchengladbach pourrait rempiler.

Prolonger Heynckes pour espérer Löw

C’est en tout cas l’idée d’Uli Hoeness comme l’évoque Bild : « je pense qu’il est possible qu’il reste au-delà de l’été, oui ». Une sortie qui a un peu irrité l’entraîneur : « il y a un accord très clair jusqu’au 30/06/2018. Maintenant, travaillons d’abord, et ensuite nous continuerons à chercher ». Reste que si le FCB veut prolonger son entraîneur, d’une année a priori, il y a bel et bien une raison valable. Celle-ci se nomme Joachim Löw, le sélectionneur allemand.

En effet, Löw s’imagine bien reprendre un club, comme il l’a évoqué par le passé. Sauf que pour le moment il est sous contrat jusqu’en 2020 avec la fédération allemande (DFB) et à la Coupe du monde 2018 en ligne de mire. Il n’est pas exclu qu’il quitte son poste à l’issue de celle-ci. Avec la prolongation de Heynckes, le Bayern Munich laisse un an de repos à Löw et surtout se laisse un an pour le convaincre de rallier la Bavière. C’est en tout cas ce à quoi réfléchit Uli Hoeness. Reculer pour mieux sauter, donc !