Petit événement mercredi soir à Lugano ! Le Qatar, 96e au classement FIFA, s’est imposé face à la Suisse, 8e, en amical. Un petit but, signé Akram Afif après un très joli dribble sur le portier helvète Yvon Mvogo en fin de rencontre, aura suffi pour offrir aux Qataris un succès important pour une nation qui se prépare à accueillir le Mondial en 2022 et participera en 2019 à la Coupe d’Asie (dans le groupe du Liban, de l’Arabie Saoudite et de la Corée du Nord) puis à la Copa América.

L’Espagnol Felix Sanchez Bas, sélectionneur qui n’alignait qu’un joueur naturalisé (Pedro Miguel Carvalho Deus Correia, né au Portugal), était évidemment aux anges à l’issue de la partie. « Nous avons joué un match très complet. Nous avons eu de bonnes possibilités de marquer et nous nous sommes créés des occasions, surtout en première période où nous avons bien fait circuler le ballon. Nous avons bien défendu, même lorsque la Suisse a mis de la pression en deuxième période. C’est un résultat qui va nous faire grandir en tant qu’équipe », a-t-il apprécié en conférence de presse d’après-match, relayé par Le Matin.

Akram Afif en héros

« Nous sommes donc fiers de notre performance, surtout contre une des meilleures équipes du monde. La différence au classement FIFA entre les deux équipes ne s’est pas faite sentir sur le terrain. C’était un match assez équilibré. (...) Nous progressons et j’en suis très content », a-t-il poursuivi. Vladimir Petkovic, sélectionneur de la Nati, n’a pu que constater les dégâts, félicitant l’adversaire du soir. « Tout d’abord, je félicite les Qataris pour leur victoire. Ils n’ont rien volé. Ils ont su marquer ce but qui symbolise ce match », a-t-il expliqué avant de concéder.

« Mon sentiment, c’est qu’avec cette performance, nous sommes à mi-chemin entre la honte et l’accident ». Certes, il avait fait tourner son effectif (Xherdan Shaqiri était par exemple sur le banc au coup d’envoi, Léo Lacroix et Loris Benito honoraient leur première cape), mais le succès qatari est tout de même à souligner. La presse locale est aux anges : « un triomphe au goût de Mondial » (Al Watan), « le tir d’Afif aide le Qatar à mettre la Suisse sous le choc » (Gulf Times), « un succès passionnant » (Al Sharq). Tout le Qatar attend désormais confirmation.