Deux ans après l’Euro masculin, mais aussi un an après le Mondial féminin des moins de 20 ans, la France organise la Coupe du Monde féminine l’été prochain (7 juin au 7 juillet) pour la première fois de son histoire. En attendant la compétition, le tirage au sort se déroulait ce samedi en fin d’après-midi à la Seine Musicale sur l’île Seguin de Boulogne-Billancourt. L’occasion pour la France, quart de finaliste il y a 4 ans et outsider cette fois-ci, de connaître ses futurs adversaires.

Le tirage a été plutôt clément pour les joueuses de Corinne Diacre. Têtes de série, elles sont tombées dans le groupe A et ouvriront la compétition au Parc des Princes face à la Corée du Sud. Un adversaire à la hauteur des Bleues, qui devront tout de même se méfier d’une équipe habituée aux grandes compétitions. Elles joueront ensuite la Norvège, la plus faible nation du pot 2 avec sa 13e place au classement FIFA et vraisemblablement privée de la récente Ballon d’or Ada Hegerberg. Enfin, le dernier match se tiendra face au Nigeria, un adversaire rarement facile.

Pour le reste du tirage, le groupe E parait être le plus équilibré entre les Hollandaises championnes d’Europe en titre, le Canada, le Cameroun et la Nouvelle-Zélande. Les dernières championnes du monde, les États-Unis seront en compagnie de la Thaïlande, le Chili et la Suède dans le groupe F. Enfin dans la poule D, on retrouve l’Angleterre et le Japon alors que les deux équipes se sont retrouvées en demi-finale lors de la dernière Coupe du Monde. Face à elles, l’Ecosse et l’Argentine auront du mal à faire le poids.

Le tirage complet :

Groupe A : France, Corée du Sud, Norvège, Nigeria.

Groupe B : Allemagne, Chine, Espagne, Afrique du Sud.

Groupe C : Australie, Italie, Brésil, Jamaïque.

Groupe D : Angleterre, Ecosse, Argentine, Japon.

Groupe E : Canada, Cameroun, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas.

Groupe F : Etats-Unis, Thaïlande, Chili, Suède.