Adu, Sinama-Pongolle, Bojan Krkic et tant d’autres. Aujourd’hui lorsque leur nom est évoqué, la première phrase qui nous vient à l’esprit est souvent « où joue-t-il désormais ? ». Il y a quelques années, bon nombre d’observateurs les annonçaient comme les futures stars mondiales du ballon rond. Actuellement, à cause de choix de carrière incompréhensibles, de malchance ou tout simplement d’un talent aperçu seulement par intermittence, ces joueurs désormais dans la trentaine ou la quarantaine, ne sont plus dans la lumière. Et les exemples ne sont pas rares.

En France, ce sont souvent les compétitions internationales de jeunes qui révèlent les stars du lendemain. Pourtant, lorsque l’on évoque Florent Sinama-Pongolle, Anthony Le Tallec, Vincent Péricard ou encore Mourad Meghni, aucun n’a réussi la carrière escomptée. Les deux attaquants champions du monde des moins de 17 ans en 2001 évoluent désormais en Thaïlande et en Ligue 2. Péricard, lui, a arrêté le foot à 29 ans après de grosses galères en Angleterre (tentative de suicide, prison) alors que Meghni n’a pas encore raccroché les crampons, mais se retrouve désormais sans club après une tentative de reconversion en futsal.

Les mêmes espoirs étaient placés dans d’autres jeunes pépites aujourd’hui perdues. Star de la Masia à la fin des années 2000, Bojan Krkic évolue désormais au Deportivo Alavès. Le Brésilien Kerlon, qui a atterri très jeune en Europe, à l’Inter Milan, n’a finalement pas disputé une seule seconde avec les Milanais. Deux grosses blessures au genou ont aussi freiné un possible rebond. Il est désormais à la retraite. Freddy Adu, lui, joue toujours, mais en deuxième division américaine. Il a débuté sa carrière professionnelle à 14 ans avant de bourlinguer en Europe à partir de l’âge de 18 ans, Benfica misant de gros espoirs sur lui. Finalement, sa carrière est un échec et depuis Monaco, il n’aura jamais évolué dans un championnat majeur en Europe. Quand on dit aux plus jeunes que devenir footballeur de haut niveau est très difficile, ces exemples en sont la preuve...