Constituée de 4 divisions, la Ligue des Nations et la nouvelle compétition de l’UEFA. Chaque division est répartie en 4 groupes dans lesquels les équipes se rencontrent en matches aller-retour. Au terme de ces rencontres, le premier de chaque groupe est promu dans la division supérieure (sauf dans la Ligue A) et le dernier relégué dans la division inférieure (sauf dans la Ligue D). Les vainqueurs de chaque groupe de la Ligue A s’affrontent dans un tour final entre le 5 et le 9 juin 2019 où sera sacré le grand gagnant de la Ligue des Nations. Au-delà du tournoi, les résultats des sélections dans la compétition permettent de décrocher une place pour le prochain Euro. Les quatre premières équipes de chaque division qui n’ont pas réussi à se qualifier pour le Championnat d’Europe via la phase de qualification se retrouvent dans un tournoi pour obtenir l’une des quatre dernières places qualificatives.

Ligue A :

Auréolée d’une Coupe du Monde, l’Équipe de France retrouve immédiatement la compétition. Les joueurs de Didier Deschamps vont pouvoir démontrer qu’ils ne sont pas rassasiés. Ils auront également la possibilité de confirmer leurs nouveaux statuts contre deux sélections revanchardes. Placés dans le groupe 1 de la première division, les Bleus retrouvent l’Allemagne et les Pays-Bas. Éliminée dès le premier tour de la Coupe du Monde 2018, la Mannschaft voudra se rattraper d’une telle déconvenue et valider la thèse de l’accident. Un adversaire redoutable que devra manœuvrer la France pour obtenir l’un des quatre billets pour le tour final. En lice également, les Pays-Bas veulent revenir au premier plan avec une génération prometteuse. Absents de l’Euro 2016 et de la Coupe du monde 2018, les Oranjes ont l’occasion de s’affirmer face aux deux derniers champions du monde.

Dans les autres groupes, la Belgique essayera de confirmer sa belle Coupe du Monde (3e place). Favoris face à l’Islande et à la Suisse, les joueurs de Roberto Martinez peuvent légitimement viser la première place du groupe 2. Dans ce cas de figure, les Diables Rouges feraient partie du carré final et seraient en course pour le premier titre de leur histoire. Après un mondial mi-figue mi-raisin, l’Islande et la Suisse essayeront de conserver leur place parmi les 12 meilleures équipes du continent. Plus équilibré, le groupe 3 est composé de l’Italie, la Pologne et le Portugal. Cette homogénéité pourrait bien offrir des affrontements intéressants et le classement final est difficile à prédire. Voulant oublier sa non-participation au dernier mondial, l’Italie de Roberto Mancini devrait être concernée.

Le groupe 4 s’annonce explosif avec la Croatie, l’Angleterre et l’Espagne. Les trois formations lorgneront logiquement sur la première place, mais ce sera loin d’être évident puisque la dernière place sera synonyme de relégation en Ligue B. La lutte s’annonce féroce et la Croatie fait office de favori en tant que vice champion du monde. Les Vatreni sont toujours à la recherche du tout premier titre international de leur histoire. Demi-finaliste du dernier Mondial, l’Angleterre aura également de l’ambition. Guidés par Gareth Southgate, les Three Lions sont dans un cercle vertueux. Enfin, l’Espagne va devoir oublier un mondial décevant (8e de finale) sous l’impulsion de Luis Enrique.

Ligue B :

Regroupant les équipes placées entre le 13e et le 24e rang UEFA au moment du tirage au sort de la Ligue des Nations, la Ligue B propose elle aussi des affiches intéressantes. Le groupe 1 est constitué de la République Tchèque, de la Slovaquie et de l’Ukraine. Les trois sélections ont participé à l’Euro 2016, mais n’ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018. Elles auront à cœur de s’illustrer pour obtenir une chance de se frotter au gratin européen. En effet le premier de ce groupe évoluera en Ligue A lors de la Ligue des Nations 2020-2021.

Dans le groupe 2, la concurrence sera rude et la Turquie va devoir faire le dos rond. Placés avec la Russie et la Suède, les Ay-Yıldızlılar seront outsider. En effet, la Sbornaïa a réalisé un quart de finale lors du dernier mondial. Même son de cloche, pour les Blagult. Ces deux équipes auront à cœur de confirmer leur retour sur le devant de la scène. Le groupe 3 est composé de formations de niveau similaire. L’Autriche, la Bosnie-Herzégovine et l’Irlande du Nord, des nations qui ont participé à la Coupe du Monde 2014 ou à l’Euro 2016. L’une d’elles obtiendra l’un des strapontins pour l’élite. De plus, terminer premier pourrait éviter des sueurs froides à ces équipes lors des éliminatoires pour l’Euro. Le scénario est identique dans le groupe 4 avec le Danemark, le Pays de Galles et l’Irlande.

Ligue C :

La Ligue C est un parfait mélange entre des outsiders (Grèce, Serbie, Roumanie), des équipes en progression constante (Israël, Albanie, Monténégro), des sélections qui demandent qu’à retrouver les sommets (Bulgarie, Norvège, Écosse) et des bizuths aux dents longues (Estonie, Chypre, Lituanie). Assez équilibrée, elle devrait livrer des affrontements intéressants et les premières places vont valoir cher. En effet l’une d’elles pourrait offrir un billet pour l’Euro 2020 à l’issue des Barrages. Jamais qualifiés pour un Euro, la Finlande, l’Estonie, Chypre, la Lituanie, Israël et le Monténégro sont déjà prévenus par cette opportunité.

Ligue D :

Pas forcément la Ligue la plus séduisante, elle se constitue d’Andorre, de la Géorgie, du Kazakhstan et de la Lettonie dans le groupe 1, de la Biélorussie, du Luxembourg, de la Moldavie et de Saint-Marin dans le groupe 2, de l’Azerbaïdjan, des Iles Féroé, du Kosovo et de Malte dans le groupe 3 ainsi que de l’Arménie, de la Macédoine, de Gibraltar et du Liechtenstein dans le groupe 4. Des équipes sans expérience et qui n’ont jamais goûté au choix d’une compétition internationale à l’exception de la Lettonie. Les Sarkanbaltsarkanie s’étaient qualifiées pour l’Euro 2004 au Portugal. Ces 16 équipes auront l’occasion de prendre une option dans le cadre d’une éventuelle qualification pour l’Euro 2020.

Le tirage au sort de la Ligue des Nations :