Il y a un mois, Foot Mercato vous a fait plonger au cœur du stage organisé et entièrement pris en charge par l’UNFP. Une initiative de six semaines ayant pour but de permettre aux joueurs libres de s’entraîner et jouer des matches au sein d’infrastructures dignes de clubs professionnels avec un staff mis à leur disposition. Cela est aussi l’occasion pour eux d’avoir un soutien psychologique dans cette épreuve. Mais lors de ces sessions, on retrouve le plus souvent des joueurs de Ligue 2 ou des éléments partis à l’étranger. Les joueurs de Ligue 1 préfèrent s’entraîner seuls avec des préparateurs physiques. Ce que regrettait Pascal Bollini, responsable du stage UNFP depuis 12 ans. « Il y a 20 ou 25 fins de contrat dans les clubs de L1. Il y en a peut-être un ou deux qui vont venir, mais 23 qui vont rester chez eux. On ne peut pas faire changer les mentalités. On fait un gros travail pour les convaincre mais ce n’est pas facile. »

Qu’ils prennent part à ce stage ou non, tous sont au final dans la même situation. En France mais aussi à l’étranger, plusieurs joueurs sont aujourd’hui sans club. Certains figurent dans l’équipe type concoctée par la Rédaction FM. C’est le cas de Cédric Carrasso. Après huit années de bons et loyaux services, le portier âgé de 35 ans n’a pas été conservé par les Girondins de Bordeaux, qui ont d’ailleurs recruté Benoît Costil. Son nom a récemment été associé au Sporting CP. La trentaine bien entamée, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille ne veut pas encore raccrocher les gants. En défense, on retrouve deux autres français pour les postes de latéraux. A gauche, il s’agit de Benoît Trémoulinas. Il a été laissé libre par le FC Séville après une saison blanche. Revenu faire ses soins en Gironde, il a vite été lié à son ancien club. Mais le joueur de 31 ans avait démenti. Il est toujours en quête d’un point de chute.

Des joueurs d’expérience à prix réduit

À droite, on retrouve Bacary Sagna. Galatasaray, Bursaspor, OM : le joueur en fin de contrat à Manchester City n’a pas manqué de prétendants. Mais pour le moment, il est toujours sur le marché. Dans l’axe, c’est le duo Joleon Lescott-Philippe Mexès qui sévirait. Au milieu de terrain, on retrouve un milieu 100% français. Sans club depuis la fin de son aventure à Crystal Palace, Mathieu Flamini (33 ans) a la cote en Turquie. Sivasspor est sous le charme. Alou Diarra (36 ans) lui aussi a quelques touches après son expérience à Nancy comme il nous l’avait confié. « Je suis prêt psychologiquement à continuer. Physiquement, je suis encore capable d’évoluer au haut niveau. Je ne vois pas pourquoi je devrais changer mes projets. J’ai toujours l’ambition de trouver un challenge intéressant, stimulant et où je serai capable de pouvoir aider une équipe (...) Je cherche un club ambitieux et qui a besoin de joueurs d’expérience ».

Abou Diaby complète ce trio. Le milieu était venu à l’OM pour se relancer après des années de galère et de blessures à Arsenal. Mais le joueur de 31 ans a été trahi par son corps. Libre, il veut toujours continuer à jouer. « C’est vrai que j’y ai déjà pensé. Pour l’instant, je compte bien me rétablir, bosser et essayer de revenir, si ça passe je serais content ». Enfin, en attaque, Jonathan Pitroipa, libre depuis son départ d’Al-Nasr, intéresse quelques écuries de L1. Selon nos informations, il plait également à des clubs de Premier League et de Bundesliga. L’ancien joueur d’Arsenal, José Antonio Reyes (33 ans) est aussi à la recherche d’un nouveau défi. Selon la presse espagnole, Cadiz, qui avait déjà fait venir Daniel Güiza, espère faire un coup. En pointe, on retrouve un certain Giuseppe Rossi. Lui aussi n’a pas été épargné par les blessures. Malgré tout, l’ancien de la Fiorentina (30 ans) ne veut pas lâcher et veut continuer à jouer au football. D’autres attaquants comme Marouane Chamakh ou Antonio Cassano, qui n’arrête pas le football après l’imbroglio avec l’Hellas Verone, sont aussi libres.