Leader incontesté de Bundesliga, le Bayern Munich avait l’occasion de finir en beauté ce soir une année 2013 complètement folle pour Frank Ribéry et ses partenaires face au Raja Casablanca en finale du Mondial des Clubs. L’occasion aussi pour Pep Guardiola de s’adjuger ce trophée pour la troisième fois, lui qui l’a déjà remporté deux fois à la tête du FC Barcelone (2009, 2011). Sans Robben et Schweinsteiger, mais avec Franck Ribéry, les Bavarois donnent le coup d’envoi de la rencontre dans le stade de Marrakech.

Les Champions d’Europe en titre tentent immédiatement de mettre la pression à son adversaire alors que Ribéry se fait déjà très présent durant ces premières minutes. Il ne faut d’ailleurs pas longtemps aux hommes de Guardiola pour prendre l’avantage dans ce match. Sur corner, Boateng remise pour Dante dans la surface, le Brésilien contrôle et trompe Asrki du pied gauche (7e). 1-0, le match est lancé ! Les Bavarois ne comptent pas en rester là et veulent rapidement inscrire un second but. Müller tente sa chance en dehors de la surface, mais cette fois le portier du Raja est vigilant. Le Bayern domine outrageusement et double la mise grâce à Thiago Alcantara (22e). L’ancien joueur du Barça profite d’une belle passe d’Alaba pour placer une frappe puissante au fond des filets adverses. 2-0, le rouleau compresseur allemand a encore frappé. Forcément plus détendus, les Allemands font ensuite preuve d’imprécisions dans la finition. Shaqiri (36e) puis Thiago (40e) ne font pas les bons choix face au but et l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score 2-0.

Alors que le Bayern a monopolisé le ballon durant le premier acte (25% de possession seulement pour le Raja), c’est le Raja qui donne le ton dans ces premières minutes de la seconde période. Iajour tente de gêner la défense bavaroise (48e) avant de faire passer un frisson dans le camp adverse avec une tête puissante depuis le point de penalty (57e). Le Raja est revenu avec de meilleures intentions mais peine à se montrer véritablement dangereux. Au contraire du Bayern, qui manque le but du KO avec cette frappe de Shaqiri sur la barre transversale (62e). Les occasions se font plus rares et les débats se durcissent. Le Raja manque alors une occasion en or après une relance ratée de Neuer (83e). Plus de peur que de mal finalement pour le Bayern qui remporte pour la première fois de son histoire le Mondial des Clubs. De quoi s’envoler pour les vacances l’esprit léger pour les joueurs de Guardiola, qui remportent par ailleurs leur cinquième titre de l’année 2013. Impressionnant !