Avec 4 buts en 6 rencontres depuis son arrivée à Al Gharafa cet hiver, Nenê (31 ans) a mis tout le monde dans sa poche au Qatar. Dans une longue interview accordée au média brésilien O Globo, le milieu offensif a évoqué ses débuts dans ce nouveau championnat. « Je suis bien heureux. Il est clair que le niveau n’est pas le même qu’en Europe ou au Brésil, que les stades sont souvent vides, mais tout se passe bien. La vie ici n’est pas aussi chère et il y a beaucoup de Brésiliens. J’ai été surpris. Le climat n’est pas encore trop chaud et nous pouvons nous entraîner l’après-midi », a-t-il expliqué avant de revenir sur son choix de carrière cet hiver.

« J’ai négocié avec Flamengo, mais les discussions les plus avancées ont eu lieu avec Santos. Finalement, j’ai hésité entre Santos et Al Gharafa, qui m’avait déjà fait une offre. La raison a parlé et j’ai opté pour le côté financier. Mais mon retour au Brésil a simplement été reporté. Je ne passerai pas plus de trois ans ici. J’espère que ma décision ne m’ait pas définitivement fermé la porte de Santos. Quand je déciderai de revenir, c’est un club où j’aimerais jouer. En fin d’année, j’ai fait la préparation hivernale avec le PSG ici au Qatar et le président d’Al Gharafa m’a demandé de rester un jour de plus pour connaître la ville, car il voulait me recruter. J’ai trouvé ça très bien et ma fiancée a aussi apprécié », a-t-il raconté.

Mais s’il est heureux dans sa nouvelle vie, le gaucher n’en oublie pas la blessure qu’a constitué son départ du Paris SG. Un épisode sur lequel il s’est épanché. « En août dernier, j’attendais une proposition de prolongation de contrat et j’avais des offres d’autres clubs, mais Leonardo ne m’a pas laissé partir. Le temps a passé, et en décembre, je ne jouais plus. Pour ce que j’ai fait pour le club, je crois que je n’ai pas eu la chance de montrer que je pouvais rester. Les supporters ne voulaient pas que je parte. Aujourd’hui encore, je reçois des messages du public. Des employés du club aussi. C’est important et ça n’a pas de prix. Mais il arrive un moment où tu dois prendre une décision et j’ai choisi de partir », a-t-il regretté avant de poursuivre.

« J’ai pensé que, parce que Leonardo m’avait retenu en été, on continuerait à compter sur moi pour l’équipe. Je n’ai pas demandé d’explication, parce que j’ai vite vu que les plans du clubs étaient autres. C’est dommage, je pense que j’aurais encore pu aider », a-t-il conclu. Pour l’instant, le PSG, leader de Ligue1 et toujours en course en Ligue des Champions et en Coupe de France, s’est plutôt bien remis du départ de Nenê. Qu’importe, Al Gharafa et ses attaquants ont eux besoin de lui !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10