C’est sur un ultime camouflet que le mariage entre Marc Wilmots et la sélection de Belgique a pris fin. En effet, les Diables Rouges ont pris l’eau en quart de finale de l’Euro 2016, battus par une surprenante formation du Pays de Galles (3-1). La différence était flagrante entre les deux nations, les Anglo-saxons faisant preuve d’une unité à toute épreuve quand l’équipe du Plat pays ressemblait elle à une succession d’individualités incapables de jouer les unes pour les autres.

Alors, après quatre ans de règne à la tête de la sélection, l’heure est venue pour la Fédération belge de mettre fin au bail de Marc Wilmots. En effet, au cours d’une conférence de presse programmée à 15h, l’Union belge de football a annoncé avoir trouvé un terrain d’entente avec le sélectionneur pour conclure sur cette défaite leur idylle : « Aujourd’hui, l’Union Belge de Football a trouvé un accord avec Marc Wilmots au niveau de la résiliation de son contrat qui devait prendre fin en 2018. L’URBSFA tient explicitement à remercier Marc Wilmots pour le parcours réalisé par l’équipe nationale ces quatre dernières années ».

Quatre ans après avoir succédé à Georges Leekens, le technicien de 47 ans prend donc la porte sans avoir pu ramener le moindre trophée à une équipe pourtant jeune et talentueuse. Malgré un joli ratio de plus de 67% de victoires, Wilmots n’a jamais su permettre à son groupe de hausser son niveau quand cela comptait le plus, c’est-à-dire au moment des grandes compétitions internationales. Celui qui succèdera à l’entraîneur aura pour mission d’aider Hazard, De Bruyne, et Lukaku à briller face aux autres grandes nations. Pas une mince affaire.