22 juillet 2016 - 27 septembre 2016. Le mandat de Sam Allardyce à la tête de l’équipe nationale d’Angleterre n’aura donc duré que 67 jours. L’expérimenté entraîneur a été démis de ses fonctions en raison du terrible scandale dans lequel il est impliqué. Nous vous en parlions plus tôt dans la matinée, le technicien de 61 ans a été pris la main dans le sac, le Telegraph dévoilant le contenu d’une caméra cachée dans laquelle il fait savoir aux investisseurs asiatiques face à lui (qui sont en réalité des journalistes) qu’il était en mesure d’user de sa position de sélectionneur pour leur permettre de contourner les règles du mercato anglais imposées par son employeur, la Fédération Anglaise, en échange d’une rémunération de 400 000 livres, soit un peu plus de 460 000 €.

Une révélation qui a fait l’effet d’une bombe dans tout le pays, et dont la déflagration n’a pu laisser l’instance dirigeante de marbre. Celle-ci a donc, fort logiquement, sévi, et décidé de se séparer de celui qui avait succédé à Roy Hodgson après l’Euro : « La FA confirme que Sam Allardyce a quitté son poste de sélectionneur de l’équipe d’Angleterre. » C’est Gareth Southgate, entraîneur des Espoirs, qui assurera l’intérim pour les prochaines rencontres des Three Lions, indique le communiqué.

Au final, l’ancien manager de Sunderland, Newcastle, ou bien encore West Ham n’aura endossé son statut de sélectionneur qu’une seule fois, à l’occasion de la victoire des siens en Slovaquie (0-1) sur un but inscrit au bout du temps additionnel par Adam Lallana pour le compte de la phase de qualification à la prochaine Coupe du monde. Lui qui avait déclaré vouloir faire en sorte que ses joueurs « s’amusent un peu » au moment de son premier rassemblement... Il ne s’attendait certainement pas à les divertir de la sorte !