Pour les amateurs de PES, Obafemi Martins, c’était surtout la flèche de l’Inter Milan, qui déstabilisait n’importe quelle défense avec sa vitesse. Après un début de carrière canon avec le club italien, puis un transfert à Newcastle, le Nigérian âgé de 31 ans a perdu de sa superbe en enchaînant les mauvais choix (Rubin Kazan, prêt à Birmingham City). Suite à un retour en forme du côté de Levante, l’attaquant décidait même de franchir l’Atlantique pour rejoindre Seattle.

Un choix qui aurait pu le couper de toute ambition internationale. Sauf que ces trois années aux Seattle Sounders lui ont même permis de retrouver la sélection nigériane, en novembre dernier. Une juste récompense puisqu’en 2015, il a inscrit 15 buts en 21 matches de MLS (et 17 buts en 30 matches la saison précédente) ! Résultat, le voilà qu’il file en Chine, le nouvel eldorado du football mondial, comme il l’a officialisé à travers un communiqué.

« Merci Seattle, merci pour toi, merci pour tous les souvenirs qui resteront gravés toute ma vie. Merci pour l’amour sans fin et le soutien durant les bons et mauvais moments. Merci à mes coéquipiers et mes entraîneurs pour avoir toujours cru en moi. (…) Pour moi, il est temps d’affronter un nouveau challenge. Après une longue réflexion, j’ai décidé de rejoindre le Shanghai Greenland Shenhua », peut-on lire. Shanghai Greenland Shenhua devra toutefois se séparer de deux joueurs étrangers déjà présents dans son effectif, puisque les clubs chinois ne peuvent en compter que 5. Tim Cahill a déjà dû faire ses valises, et il en faudra deux autres pour laisser la place à Martins, qui va retrouver là-bas Demba Ba, ou encore Momo Sissoko.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10