> > Par amour du maillot, ils n’ont jamais changé de club

Par amour du maillot, ils n’ont jamais changé de club

Publié le :

Par :

À l'heure où l'argent influence clairement les choix de carrière, certains footballeurs jouent la carte de la stabilité. Des joueurs pour qui l'amour du maillot n'a visiblement pas de prix...

  • A+
  • A-
Gerrard, symbole de ces joueurs fidèles
Gerrard, symbole de ces joueurs fidèles
©Maxppp

Incertitude, tension et pression ont rythmé ce mois de janvier dédié au mercato d’hiver. Des sentiments que n’ont pas connus une poignée de joueurs qui mercato après mercato restent fidèles à leur club de coeur. C’est le cas de Lionel Messi qui vient de prolonger son bail avec le FC Barcelone. Le quadruple Ballon d’Or portera la tunique blaugrana jusqu’en 2018. Avec une clause libératoire fixée à 250 millions d’euros, il semble difficile de déloger la Pulga de la Catalogne. Pourtant l’Argentin n’exclut pas de changer de club dans le futur. « Je l’ai déjà dit auparavant, au niveau européen, je ne pense jouer pour aucune autre équipe que le Barça. Pour autant, je n’écarte pas la possibilité de terminer ma carrière en Argentine.  » Si Leo Messi a intégré la Masia à 13 ans, Andrés Iniesta lui y est entré à l’âge de douze ans. L’Espagnol n’a jamais changé de club. Le Barça songerait d’ailleurs à prolonger son bail qui prend fin en juin 2015. Il continuerait avec les Catalans comme les emblématiques Carles Puyol (34a ns) et Xavi Hernandez (33 ans). Ces derniers ont récemment prolongé jusqu’en juin 2016. Més que un club, le Barça c’est l’histoire d’une carrière pour ces joueurs.

Formé aussi à la Masia, Victor Valdés fait partie du cercle très fermé des footballeurs ayant évolué au sein du même club toute leur carrière. Pourtant, le portier espagnol a refusé de prolonger son contrat qui court jusqu’en juin 2014. Apprécié par Manchester United, il pourrait à 31 ans découvrir un deuxième club dans sa carrière professionnelle. D’autres portiers ont fait preuve d’une fidélité sans faille à l’image d’Iker Casillas. Arrivé en 1990 au Real Madrid, le gardien de 31 ans a intégré le groupe professionnel en 98. Quinze années au sein de la Casa Blanca, ça force le respect. San Iker est encore loin du Brésilien Rogério Ceni. À 40 ans, il a fait toute sa carrière à São Paulo, soit 1044 matches et ...105 buts ! Dans le même genre, on pourrait citer Oka Nikolov (Eintracht Francfort) ou Oleksandr Shovkovsky (Dynamo Kiev) présents depuis plus de 18 ans au sein du même club. Plus en activité, le portier brésilien Marcos lui a passé vingt ans à Palmeiras, son seul et unique club.

La tradition italienne...

En Italie, plusieurs joueurs ont juré fidélité à leur club. On pourrait citer les anciens Interistes Guiseppe Bergami (19 saisons), Giacinto Facchetti (18 ans) et Sandro Mazzola (17 ans). Chez le voisin rossonero, Franco Baresi a joué durant 20 ans pour l’AC Milan. Paolo Maldini lui y a passé 25 ans. Sept Scudetti et cinq Champions League plus tard, son fameux numéro 3 a été retiré de la liste des maillots attribuables aux joueurs. Ce que pourrait faire l’AS Roma avec le numéro 10 de Francesco Totti. À 36 ans, l’Italien a entamé en 2012-2013 sa vingtième saison dans la capitale. Courtisé par d’autres écuries transalpines, il n’a défendu que les couleurs des Giallorossi. Un club et une ville qu’il a dans le cœur. « Même si j’ai eu plusieurs possibilités de partir, j’ai toujours dit que je voulais enfiler le maillot d’un seul club dans ma carrière. (...) Je n’arrive pas à m’imaginer avec un autre. L’amour a prévalu sur toutes les offres. Je suis heureux de ma décision. Pour moi, cela représente plus qu’un Ballon d’or. » C’est dire tout l’amour qu’il porte à la Louve. On parle d’ailleurs d’une prolongation de contrat jusqu’en 2015. Présent dans l’effectif Giallorosso depuis 2001, Daniele De Rossi y a fait toute sa carrière professionnelle. Courtisé par le PSG, l’Italien de 29 ans semble bien parti pour imiter Totti.

Giggs-Scholes : les dinosaures de Man U

Proches de la quarantaine, Ryan Giggs et Paul Scholes sont de véritables légendes à Old Trafford. Un théâtre des rêves où ils ont joué le seul et unique rôle de leur carrière. Chez les Red Devils depuis 1990, le Gallois devrait prolonger prochainement. C’est en tout cas ce qu’annonçait Sir Alex Ferguson dernièrement : « Il va jouer une autre année. Dans son jeu, il n’y a aucun signe de fatigue et de faiblesse. Ses qualités sont toujours là, c’est un être humain incroyable. » Des louanges que le Manager écossais aurait pu adresser à Paul Scholes. Par amour de Manchester United, le milieu anglais de 38 ans était sorti de sa retraite en janvier 2012. S’il doit raccrocher les crampons au terme de la saison, il devrait faire sa reconversion au sein de l’écurie mancunienne après près de vingt ans de bons et loyaux services. Des exemples qui ne sont pas uniques à Man Utd puisque Gary Neville y a fait toute sa carrière entre 1992 et 2011.

Toujours en Premier League, le maillot des Reds est comme une seconde peau pour Steven Gerrard. Le milieu anglais défend depuis quinze saisons les couleurs de Liverpool. Malgré les sollicitations de Chelsea et du Real Madrid, le capitaine de l’équipe a préféré témoigner son attachement au club où son contrat court jusqu’en juin 2015. Capitaine de l’équipe, le joueur de 32 ans est adulé par le public d’Anfield Road. D’autant plus lorsqu’il a remporté la Champions League en 2005. Jamie Carragher était également de la partie. Le défenseur de 35 ans a fait l’ensemble de sa carrière au sein du club de la Mersey où il a fait ses débuts professionnels en 1997. Soit plus de 700 matches. Le mercato, il ne connaît pas. Et il ne risque de ne pas le connaître puisqu’il a annoncé sur le site officiel de Liverpool : « Ce sera ma dernière saison à Liverpool et ma dernière saison en tant que footballeur professionnel.  »

Dans le reste du monde...

En Europe, d’autres joueurs sont dans le même cas. À 28 ans, Bastian Schweinsteiger n’a porté que la tunique du Bayern Munich depuis 2002. Suivi par Chelsea et le Real Madrid à l’été 2010, le milieu polyvalent allemand a prolongé jusqu’en 2016 en Bavière. Il y fera peut-être toute sa carrière comme les anciens munichois Sepp Maier (17 saisons) ou Klaus Augenthaler (15 ans). Comme Schweini, d’autres joueurs plus méconnus n’ont pas changé de club. C’est le cas d’Oliver Deschacht. Après un parcours où il a énormément bougé en juniors, ce latéral gauche évolue au RSC Anderlecht depuis 1997. Il a intégré l’effectif pro en 2001. En Suède, Henrik Rydström (36 ans) est milieu défensif à Kalmar où il évolue depuis 1993. C’est d’ailleurs le capitaine de l’équipe depuis 1996. Une écurie où Petter Wasta garde les buts depuis 1994. Le portier n’a jamais été transféré. En Norvège, Frode Lafton lui aussi figure dans l’effectif d’Hönefoss depuis 1994. Au Danemark, on pourrait citer l’exemple de Søren Jochumsen, gardien de l’AC Horsens depuis 1994. À 36 ans, il a tout de même dû céder sa place à Frederik Rønnow (20 ans) cette saison. Le Japonais Nobuhisa Yamada lui a entamé sa dix-neuvième saison avec les Urawa Red Diamonds. Le défenseur nippon 37 ans a disputé 684 rencontres avec son club.

Qu’en est-il de la France ?

Dans l’Hexagone, peu de joueurs encore en activité peuvent se targuer d’avoir fait l’essentiel de leur carrière au sein de la même écurie. Il faut remonter dans le passé pour trouver des exemples. On peut citer Claude Puel, qui a passé 17 ans et fait plus de 600 matches à l’AS Monaco. Dans la même veine, on pourrait citer l’ancien Lensois Eric Sikora (19 saisons), Edouard Thomas de l’ESTAC (16 ans), l’ex-Nantais Raynald Denoueix (13 ans) ou l’ancien Monégasque Jean Petit (13 ans). Plus récemment, Anthony Deroin a effectué quinze saisons professionnelles sous le maillot du Stade Malherbe de Caen. Arrivé à l’âge de 15 ans, il y a fait toute sa carrière dans la discrétion la plus totale. Une légende au sein de l’écurie caennaise avec laquelle il a bouclé sa dernière saison en 2012. Formé au TFC où il a fait son parcours en juniors, Nicolas Seube lui a effectué toute sa carrière professionnelle à Caen. Depuis 2001, il a joué 379 matches.

Depuis l’arrêt Bosman en 1995 et la montée en force du foot business, la majorité des joueurs changent de clubs et de pays plusieurs fois dans leur carrière. Entre le choix du cœur et le choix sportif voire financier, les footballeurs ont de plus en plus tendance à pencher vers la seconde option. Toutefois, il reste encore des joueurs qui demeurent des légendes vivantes au sein de leur club comme Giggs, Totti ou encore Gerrard. Par amour du maillot et aussi parce qu’ils sont dans des clubs qui font le maximum pour les conserver, ils résistent aux multiples sollicitations. Malgré tout, la fidélité est une valeur qui se perd de plus en plus dans le football moderne...

Fiches joueurs
Lionel MessiL. Messi3 Matches2 Buts
Francesco TottiF. TottiMatchesButs
Ryan GiggsRyan Giggs
Steven GerrardSteven Gerrard2 Matches0 Buts
Nicolas SeubeN. Seube4 Matches0 Buts
Fiches clubs
FC BarceloneFC BarceloneESP
AS RomaAS RomaITA
Manchester UtdManchester UtdENG
LiverpoolLiverpoolENG
CaenCaenFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 30/08/2014, il est 20H29 et vous consultez la page : Par amour du maillot, ils n’ont jamais changé de club