Pour Guardiola, « parfois, Mané plonge »

La course au titre entre Liverpool et Manchester City en Premier League bat son plein. Une semaine tout pile avant le choc entre les deux équipes à Anfield. Hier, Manchester City a battu Southampton sur le fil (2-1). Même score pour les Reds sur la pelouse d’Aston Villa grâce à un but et une passe décisive de Sadio Mané. Le Sénégalais fait les gros titres ce matin outre-Manche, mais pas pour sa très grande prestation. En effet, en conférence de presse hier, Pep Guardiola a critiqué l’attaquant de Liverpool. « Parfois, il a le talent pour marquer des buts incroyables à la dernière minute. Parfois, il plonge, » a estimé le coach espagnol. Une référence à un penalty qu’a tenté d’obtenir Mané sur la pelouse de Villa en se laissant tomber dans la surface. Une déclaration qui fait donc la une du Mirror ou encore du Daily Star et qui lance déjà le choc Liverpool-Manchester City de dimanche prochain.

La presse espagnole dézingue le Barça

Grosse surprise hier dans la banlieue de Valence, le FC Barcelone a été balayé par Levante (1-3) et a subi déjà sa troisième défaite de la saison. Un revers qui fait tache et qui fait beaucoup parler en Espagne où la presse n’est pas tendre avec les Blaugranas. « À quoi jouez-vous ? », se demande Sport qui estime que les Catalans ont « dormi » durant la rencontre, « lâchant même la seconde période ». Pour L’Esportiu, ils ont pris une sacrée « châtaigne » en pleine figure. « Une déroute » néanmoins « sans conséquence grave » pour Mundo Deportivo puisque le Real Madrid (0-0 contre le Bétis Séville) et l’Atlético de Madrid (1-1 au FC Séville) n’en ont pas profité. Des critiques qui dépassent même les frontières. En République Tchèque, le journal Nedelni Sport estime qu’il y a « Messi sur le terrain et rien » d’autre autour de lui.

Lukaku égale Ronaldo à l’Inter Milan

L’Inter Milan continue de talonner la Juventus. Alors que la Vieille Dame a remporté le derby de Turin hier (1-0), les Lombards sont allés arracher une victoire à Bologne (2-1). Et le tout grâce à un homme : Romelu Lukaku. Auteur d’un doublé en un quart d’heure, l’attaquant belge a inscrit ses 7e et 8e buts en 11 matches de Serie A. Il a été « géant » pour la Gazzetta dello sport alors que La Dernière Heure se permet de sortir une sacrée statistique. Lukaku a égalé hier un certain Il Fenomeno Ronaldo en termes de buts. En 1997-98, lorsque le Brésilien avait débarqué à l’Inter, il avait aussi marqué 8 buts en 11 matches. Preuve que l’ancien attaquant de Manchester United réalise un début de parcours canon avec sa nouvelle équipe.