Rien ne va plus entre Zakaria Bakkali et le PSV Eindhoven ! Annoncé comme la future pépite belge, le petit ailier se retrouve aujourd’hui dans une drôle de situation, après un mercato estival agité. En effet, comme nous vous l’avions relayé, alors qu’il semblait parti pour s’épanouir à Eindhoven, son nom a été associé dans les derniers jours du marché à l’Atlético Madrid puis à Lille. Et tout cela à un prix ridicule (3 M€) pour un espoir de cette trempe. Il faut dire que son contrat courait jusqu’en 2015.

Or, c’est bien cette histoire de contrat qui a accentué les désaccords entre le joueur, âgé de 18 ans, et la direction du club néerlandais. Mal conseillé par sa famille selon le PSV, Bakkali a changé plusieurs fois d’avis, échaudant sa direction qui lui avait proposé au début de l’été un nouveau bail. Face aux multiples revirements de situation du joueur, le club avait décidé de retirer la proposition de contrat, avant à nouveau de lui formuler une offre, après que Bakkali a refusé de rejoindre l’Atlético Madrid, qui s’était mis d’accord avec le PSV autour d’une indemnité de 3 M€.

Tout semblait s’arranger avec l’ultime proposition de bail du PSV, avant que le joueur ne fasse à nouveau faux bond et ne signe pas les papiers. Résultat, comme nous l’apprend la presse néerlandaise aujourd’hui, Bakkali est mis à l’écart, non seulement de l’équipe première (comme c’était le cas depuis le début de saison) mais aussi de l’équipe jeune (où il avait disputé 5 rencontres). Le voilà donc parti pour au moins une demi-saison blanche. Il devrait être vendu l’hiver prochain à un tarif encore plus faible que 3 M€. « Tout le monde a commis des erreurs. Nous, Bakkali, ses conseillers. J’espère que nous allons tous en tirer des leçons. Nous ne voulions pas qu’un grand espoir termine ainsi chez nous », a confié Rini de Groot, un responsable des jeunes, au magazine belge Sport/Foot Magazine. Lille, qui avait été contacté par l’entourage du joueur l’été dernier, aura-t-il envie de profiter de cette situation cet hiver ?