8 novembre 2009. Sous les coups de 23H, l’arbitre de la rencontre OL-OM, Stéphane Bré, renvoie les acteurs de cet Olympico aux vestiaires. Score final : 5-5 ! Dix buts, un scénario incroyable et un match exceptionnel viennent de faire la légende de la Ligue 1. Une décennie plus tard, que reste-t-il de cette rencontre d’anthologie ? Déjà, les OL-OM (ou comme dimanche OM-OL) n’ont plus la même saveur. Ils sont particulièrement attendus. Par les deux formations et leurs supporters déjà. Mais aussi par les amateurs de la Ligue 1, rêvant toujours d’un nouveau scénario incroyable et d’un match fou. Ces dernières saisons, plusieurs affrontements ont donné lieu à des matches à couteaux tirés. On se souvient du 3-2 au Vélodrome avec le but de Memphis Depay à la dernière minute où d’un 4-2 en faveur de l’OM en 2014. Bref, un match à part qui a aussi porté au sommet certains joueurs.

On a parlé de Depay, mais il y a dix ans, les héros s’appelaient Bastos, Lisandro, Mbia ou encore Brandao. Que sont-ils devenus d’ailleurs une décennie après ce 5-5 ? Beaucoup sont à la retraite, surtout du côté marseillais. Champion de France à la fin de cette saison 2009-10, l’OM avait une équipe composée de joueurs aguerris à la Ligue 1 et qui avaient pour la plupart la trentaine. Aujourd’hui, seuls quatre sont encore en train de fouler les pelouses. Stéphane Mbia évolue en Chine au Wuhan Zall FC, Mathieu Valbuena, remplaçant à l’époque, joue en Grèce, à l’Olympiakos, alors que Vitorino Hilton et Steve Mandanda font toujours les beaux jours de la Ligue 1. Le défenseur central du côté de Montpellier à 42 ans ! Il joue cette saison son 8e exercice du côté de l’Hérault. Pendant que le gardien français est toujours à l’OM, disputant sa 11e saison au Vélodrome, entrecoupé d’une année ratée à Crystal Palace.

Mandanda qui est devenu en juillet 2018 champion du monde avec l’Équipe de France. Le Marseillais était la doublure d’un certain Hugo Lloris. Les deux hommes étaient adversaires en novembre 2009, encaissant tous les deux cinq buts. Depuis, le gardien lyonnais à l’époque est devenu celui de Tottenham et capitaine des Bleus. C’est lui qui souleva la coupe Jules Rimet dans le ciel de Moscou le 15 juillet 2018. Un troisième champion du monde était aussi à Gerland il y a dix ans. C’est Didier Deschamps. Alors coach de l’Olympique de Marseille, il va mener les Phocéens à leur premier titre de champion depuis 1993 cette saison-là. Viré en 2012, il deviendra dans la foulée sélectionneur de l’Équipe de France, qu’il mènera au titre suprême. Son homologue ce soir-là, Claude Puel va lui aussi se faire virer de l’OL en 2011. Mais il ne connaîtra pas le même destin que DD. Après quatre saisons de bonne facture à Nice, ses deux expériences en Angleterre (Southampton et Leicester) ne laisseront pas un grand souvenir. Il vient de rebondir en prenant la tête de l’AS St-Etienne il y a un mois.

L’intégralité du sujet et du destin des 29 acteurs de ce OL-OM (5-5) est à retrouver dans la vidéo ci-dessus.