La saison passée, le Paris Saint-Germain avait dû composer sans Neymar, blessé à la cheville lors du Clasico face à l’OM, pour le huitième de finale retour de Ligue des Champions contre le Real Madrid. Cette année, le club francilien va-t-il encore devoir se passer de sa star brésilienne lors d’un rendez-vous capital en coupe d’Europe ? En moins d’une heure, les Rouge-et-Bleu ont vu leur soirée de mardi se transformer en nuit d’angoisse. Retour sur ces dernières heures qui ont mis les champions de France en état d’alerte.

Hier soir, bien avant le coup d’envoi de France-Uruguay, le Brésil de Neymar affrontait le Cameroun d’Eric-Maxim Choupo-Moting à Milton Keynes à 20h30. Une opposition amicale qui n’a duré que sept minutes pour le numéro 10 du PSG. Sur un tir anodin, Neymar stoppe net son effort, grimace et file directement au vestiaire. Les premiers échos venant des médias brésiliens évoquent alors une blessure aux adducteurs. Finalement, c’est au niveau de l’aine que l’ancien Blaugrana serait touché. Devenu connu du grand public depuis la blessure du joueur à la cheville la saison passée, Rodrigo Lasmar est d’ailleurs rapidement intervenu pour donner des nouvelles de l’attaquant.

Neymar et Mbappé blessé coup sur coup

« Il a ressenti une gêne au niveau de l’aine droite. Il a déjà commencé un traitement. Nous avons encore besoin de temps, nous allons passer une IRM. Mais normalement, ce n’est pas important. Il faut attendre 24 heures pour voir comment ça va évoluer », a indiqué le médecin de la Canarinha au micro de Spor TV. Un léger optimisme également évoqué par l’intéressé quelques heures plus tard sur son compte Instagram. « Merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages pour me souhaiter un prompt rétablissement. Je crois que ce n’était rien de grave ». Les examens confirmeront-ils a tendance ? Si le PSG prie pour Neymar, il va également brûler un cierge pour Kylian Mbappé.

En effet, moins d’une heure après la sortie sur blessure de Neymar, le buteur de l’équipe de France quittait prématurément les Bleus après une mauvaise réception sur l’épaule sur un contact avec le portier de l’Uruguay. Un temps revenu sur le terrain pour reprendre le match, le natif de Bondy s’est rapidement rendu compte qu’il ne pouvait plus jouer. A cet instant précis, alors que le staff brésilien n’avait toujours pas communiqué sur l’état physique de Neymar, Thomas Tuchel et son staff ont sans doute cru avoir perdu deux tiers de leur MCN.

Mais comme avec l’Auriverde, les dernières nouvelles sur Mbappé se voulaient moins alarmistes. « Il n’y a pas d’inquiétude particulière. Il a une douleur à l’épaule à la suite de sa chute mais pas de torsion. Demain matin (ce matin), il passera des examens. Le choc a été assez important », a déclaré Didier Deschamps à l’issue de la rencontre. Plus de peur que de mal à première vue ? Le staff parisien, qui a dépêché le médecin du club, Eric Rolland, au Stade de France, attendra les prochaines heures avant de pouvoir définitivement souffler.