Il fut un temps où Karim Ziani voyait les clubs français se presser pour le recruter. C’était à l’été 2007, après une excellente saison avec Sochaux, où il a gagné la Coupe de France face à l’OM. C’est d’ailleurs l’OM qui emportait le gros lot, en échange d’un chèque de 8 M€. Karim Ziani était définitivement lancé vers le sommet, pouvait-on alors penser. Mais voilà, comme cela est arrivé à bien d’autres joueurs avant lui, le club phocéen n’a pas été un tremplin mais bien la fin des rêves de gloire internationale. Après deux saisons mitigées, marquées par une altercation avec Eric Gerets et une mise à pied, l’international algérien tente de se relancer à Wolfsburg.

Mais en Allemagne, rien ne va se passer comme prévu et Ziani n’aura droit qu’à 5 titularisations en Bundesliga. Le voilà qui atterrit donc en prêt en Turquie, à Kayserispor, où il retrouve un peu de temps de jeu. Insuffisant toutefois pour convaincre le club turc de le conserver définitivement. Ziani résilie avec Wolfsburg à son retour de prêt (il avait initialement un contrat de 4 ans) et décide de rallier le Qatar, à Al-Jaish.

Ajman le pousse vers la sortie à cause de sa blessure !

Cette terre fertile pour les anciens joueurs de Ligue 1 sera mise à profit par Karim Ziani, qui va cependant attendre sa deuxième saison au club pour marquer son premier but en championnat, contre Lekhwiya. Lekhhwiya qui nommera quelques jours plus tard un certain Eric Gerets au poste d’entraîneur… Laissé libre par Al-Jaish, Ziani rebondit seulement deux jours plus tard à Al-Arabi. Mais l’aventure ne dure qu’un an et cet été, le milieu offensif, désormais âgé de 32 ans, change de pays et débarque aux Émirats à Ajman Club.

Enfin fixé ? Malheureusement pour lui, rien ne va se passer comme prévu. Lors de la troisième journée de championnat, contre Al-Ain, il se blesse au genou et apprend qu’il en a pour deux mois sans jouer. Cela agace son nouveau club, qui est soumis à un quota d’étrangers. Alors Ajman a purement et simplement décidé de rompre le contrat de Ziani, qui courait sur un an, afin ‘engager un autre ancien Marseillais, Baky Koné ! En guise de contrepartie, l’Algérien touchera deux mois de salaire ! Alors qu’il semblait parti pour porter l’affaire devant la FIFA, Ziani aurait choisi de faire profil bas et de soigner sa blessure, pour retrouver un club lors du prochain mercato hivernal. Ce triste épisode l’incitera-t-il à revenir dans un championnat européen ?