La BBC fait naufrage, Sergio Ramos fait polémique

Ce mercredi, le Real Madrid a manqué une occasion en or de battre le record de victoires consécutives en Liga. Les Merengues ont concédé le nul à domicile face à Villarreal. Un véritable « coup de frein » pour Marca, qui souligne « le naufrage de la BBC  » dans cette rencontre. Sergio Ramos, lui, a fait parler de lui. Auteur de l’égalisation, il fait aujourd’hui la Une en Catalogne, où Sport condamne son jeu d’acteur. Par deux fois, le défenseur a en effet tenté d’abuser l’arbitre. Lorsqu’il concède le pénalty pour une main flagrante, il feint d’avoir été touché au visage. Puis, en fin de rencontre, il réalise une simulation dans la surface adverse, sans obtenir gain de cause.

Le feuilleton Yaya Touré continue...

Entre le clan Yaya Touré et Manchester City, c’est la guerre. Son agent Dimitri Seluk multiplie les attaques contre Pep Guardiola, qui réclame des excuses avant de réintégrer sa star ivoirienne au groupe des Citizens. Pas de quoi calmer le représentant qui a déclaré : « Quand Yaya a quitté Barcelone pour Manchester City, Guardiola lui a dit qu’il allait dans une équipe de m****. Maintenant, il a rejoint cette équipe de m**** ». Mais dans cette affaire, la position de Yaya Touré n’est pas si évidente. On sait qu’il a souvent eu des différends avec le technicien espagnol depuis son époque au Barça, mais selon le Star Sport, il serait désormais furieux contre son agent, qui a agi sans son consentement dans cette affaire, mettant en péril sa saison chez les Skyblues... Une prise de position claire qui pourrait convaincre Guardiola de lever sa sanction.

Nice vole, l’OM sombre

Hier soir, la sixième journée de Ligue 1 a livré son verdict avec une soirée spectaculaire, marquée notamment par le festival niçois dans le derby face à Monaco (4-0). Un succès qui ravi Nice Matin, bluffé par des Aiglons « irrésistibles ». Monaco Matin estime de son côté que cette première défaite de la saison risque de « laisser des traces ». Même inquiétude pour l’OM, battu sur le fil à Rennes. Pour La Provence, les Phocéens ont sombré, à l’image du défenseur Hubocan, qui a « frisé la faute professionnelle ».