Né à Zadar, pendant la guerre de l’indépendance croate, Luka Modric avait pour seule passion le football. Mais cette passion et son talent n’ont pas été évidents aux yeux de ceux qui le regardaient, le considérant comme trop petit et mince pour devenir footballeur.

Le Croate a toutefois cru en ses rêves et a intégré le club de sa ville, le NK Zadar, à l’âge de 11 ans seulement. Là-bas, il montrait son potentiel, mais quelques efforts étaient encore à fournir. Heureusement, un de ses coaches, Tomislav Basic, était là pour l’épauler et l’aider à intégrer une équipe plus renommée. Après un échec au Hajduk Split, qui ne l’a pas retenu pour son physique, Luka Modric rebondit au Dinamo Zagreb. Et à peine installé, le Croate file en prêt pour la saison 2003-2004 dans un club bosniaque, le Zrinjski Mostar, puis à l’Inter Zapresic, en Croatie. Après avoir brillé lors de ces prêts, le Dinamo Zagreb est enfin convaincu de son talent et le prolonge de 10 ans.

Il se retrouve alors convoité par de nombreux clubs européens, mais c’est Tottenham qui parvient à le dénicher. Son talent est enfin reconnu, et en 2011, Chelsea veut s’offrir le milieu de terrain, en vain, puisque Tottenham refuse de laisser partir sa pépite. En 2012, c’est la libération pour Modric. Il file au Real Madrid, club dans lequel il impressionne depuis maintenant 6 ans. La grande carrière de Luka Modric s’est en partie dessinée à la Casa Blanca, mais également dans son équipe nationale, où il continue de gagner des trophées autant individuels que collectifs, à tout juste 33 ans.

Pour aller plus loin, Foot Mercato revient sur le fabuleux destin de Luka Modric dans la vidéo qui se trouve en haut de l’article.