Carlos Mozer, l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille, connaît du succès dans sa nouvelle carrière d’entraîneur. Vainqueur du championnat d’Angola avec Luanda, le Brésilien est parti officier au Maroc, où il dirige le Raja Casablanca. Dans cette nouvelle ligue, Mozer affirme reconnaître quelques influences du football samba.

« Il a des similitudes avec le football brésilien dans le domaine technique. Les joueurs tripotent très bien le ballon mais ils manquent de rigueur tactique que je tente d’inculquer. En revanche, le public est merveilleux, et il m’a fait clairement comprendre qu’il est amoureux du football-samba », déclare-t-il dans France Football. Bien sûr, le technicien a toujours le cœur marseillais et n’hésite pas à comparer l’engouement local avec celui présent dans la cité phocéenne. « On n’oublie pas Marseille et son fabuleux public. J’y ai passé mes trois plus belles années. »