Plus tôt dans la journée, le Mirror dévoilait une photo de Piqué discutant avec la police à bord de son véhicule, affirmant que le défenseur catalan avait été arrêté pour excès de vitesse. L’information a ensuite été reprise par les médias espagnols. Sur Twitter, le n°3 du FC Barcelone a tenu à démentir et a donné sa version des faits.

« Maintenant, je vais vous expliquer comment fonctionne la presse aujourd’hui. 1) Un paparazzi me prend en photo en train de parler avec les Mossos d’Esquadra (police catalane). 2) Il invente que j’allais à 190km/h et qu’on m’a enlevé 6 points sur mon carnet pour pouvoir vendre les photos pour 1500€. Tout est un mensonge. 3) Un média anglais achète les photos sans s’inquiéter de la véracité de l’histoire. 4) La majorité des médias de ce pays (l’Espagne) reprennent l’information sans la vérifier. Tout ça pour obtenir plus de clics. 5) Le mal est déjà fait et personne ne fait quoi que ce soit pour inverser la tendance. 6) Mon objectif dans les mois à venir est de créer un média différent, véridique, authentique et pour les joueurs. J’en ai marre », a écrit le Catalan sur son compte Twitter.