Pointé du doigt pour ses récentes performances en demi-teintes du côté de l’OL, Nabil Fekir vit des jours délicats. Pire, certains observateurs avanceraient que le joueur de 23 ans serait en réalité en surpoids, ce qui expliquerait les difficultés de Fekir à retrouver son meilleur niveau. Une donnée qu’a tenu à démentir le directeur de la communication du club.

« Il apparaît que Nabil pèse un kilo de moins qu’en 2015 - avant sa blessure - et que sa masse graisseuse est de 1% inférieure à ce qu’elle était à cette date. Il a la deuxième plus faible masse graisseuse de l’effectif », a donc souligné Olivier Blanc dans les colonnes de l’Equipe. Il ne s’agirait donc qu’une question de temps.