Malgré un début de saison raté, Montpellier a quelque peu redressé la barre. De quoi remotiver son entraîneur René Girard qui a déclaré au Midi Libre croire les Héraultais capables de terminer la saison à l’une des cinq premières places du classement.

« Les 2-3 premières places, je pense que, pour nous, c’est envolé. Il faut être réaliste. Après, dans les cinq, ce n’est pas impossible. Il y a toujours de la place. Mais il ne suffit pas de le dire, il faut avancer, prendre des points. Et ça commence par Brest », a-t-il lancé. Optimisme démesuré ?