L’Olympique Lyonnais voulait faire appel de la sanction infligée à Maxime Gonalons, suspendu pour quatre matches par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel suite à son tacle dangereux sur le Bordelais Malcom. Mais, alors que l’entourage du capitaine laissait entendre qu’un appel n’était pas une bonne idée, Jean-Michel Aulas a fini par se ranger derrière son joueur.

« On ne va pas faire appel en définitive. J’ai parlé à Max. Il est très touché et était un peu vexé d’avoir pris ces 4 matches alors que c’est la première fois qu’il est expulsé directement », a indiqué le président de l’Olympique Lyonnais dans les colonnes de L’Express.