Interrogé hier à propos du très juteux contrat publicitaire entre le Paris Saint-Germain et Qatar Tourism Authority (QTA), Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, n’a pas mâché ses mots. L’homme fort de l’OL dénonce une concurrence déloyale.

« Avec un contrat de 150 millions d’euros la première année, 200 millions la suivante, on est dans l’excès », estime-t-il. « Comme disait Talleyrand, ce qui est excessif est insignifiant. Là, on tue le marché. »