Fortement critiqué après la défaite de l’Olympique de Marseille à Rennes (2-3), Franck Passi est décrit comme un entraîneur sur la sellette et pas forcément soutenu par son vestiaire. Un constat qu’a nié Doria.

« C’est quelqu’un qui a beaucoup de caractère, qui est positif, qui parle les yeux dans les yeux, et qui n’est pas hypocrite ou calculateur. c’est quelqu’un qui nous a aidé quand il n’était pas l’entraîneur principal et maintenant nous allons faire corps avec lui », a déclaré le défenseur en conférence de presse.