Un match à oublier. Pour Tomas Hubocan, la rencontre de mercredi face à Rennes est à vite oublier. Le défenseur a fait deux énormes boulettes face aux Bretons. La première, une passe en retrait mal assurée de la tête pour Yohan Pelé que Giovani Sio a intercepté pour ouvrir le score (41e). La seconde, une énorme faute sur Ludovic Baal synonyme de penalty et d’égalisation pour Kamil Grosicki (85e s. p.).

Critiqué après la rencontre, Hubocan peut compter sur le soutien de son coach Franck Passi : « Il ne faut pas s’arrêter sur un joueur. On gagne ensemble et on perd ensemble. Il y a des matches où on rate des occasions devant. D’autres, on rate derrière. Quand on est défenseur ou gardien, c’est plus difficile. C’est pour ça que ce sont des postes où des joueurs d’expérience s’expriment mieux (...) Il a été touché. Il n’y a aucun joueur qui veut entrer sur le terrain et faire une mauvaise prestation. À nous de lui redonner de la confiance au plus vite. On verra s’il jouera ».