Enzo Crivelli, prêté par Bordeaux à Bastia, n’a pas pu jouer la rencontre entre les deux équipes jouée ce mercredi (1-1) en vertu d’un accord - semble-t-il - entre les dirigeants des deux formations. Un épisode qui n’a pas manqué de faire réagir l’Union Nationale des Footballeurs professionnels (UNFP).

Dans un communiqué publié sur son site, l’UNFP dénonce ces méthodes. « Même si la Charte du football professionnel encadre les prêts, aujourd’hui encore gratuits chez nous, leur libéralisation voulue par les présidents de clubs – si le bon sens ne finit pas par l’emporter – va créer un marché parallèle à celui des transferts, uniquement dicté par l’appât du gain, imposé aux joueurs, et qui fera fi de leur carrière puisqu’il ne s’agira plus, dès lors, ni de football, ni de sport », peut-on lire notamment.